Accueil » CHRONIQUE » La voiture, un autre luxe !

La voiture, un autre luxe !

Le porte parole du gouvernement, Belhimer, a précisé que les pouvoirs publics devront se passer de l’importation de véhicules de l’étranger à un moment donné. De son avis, elle constitue « une charge pour le trésor public ». Son arrêt surviendrait dans une optique permettant avant tout la protection de l’économie nationale. C’est ce que note le membre de l’Exécutif. Oui, c’est une finalité, mais avant cela, le pouvoir devrait repenser le transport public. Le gouvernement semble tergiverser sur l’industrie de l’automobile où l’on sent qu’il y a trop d’hésitation depuis l’arrivée de Tebboune à El Mouradia. L’exécutif s’accroche au cahier de charge, mais un cahier de charge s’élabore en trois mois. Dans un entretien accordé à El Ghad, le ministre de la Communication informe que le ministère de l’Industrie établit un cahier des charges « strict » quant à l’importation et montage automobiles. Les opérateurs qui souhaitent se mettre ou se remettre à l’industrie et importation de véhicules, devront prendre connaissance du cahier des charges rigoureux qui les attend. Le ministre fait référence à l’expérience du ministère de la Défense nationale dans les industries mécaniques en estimant qu’elle a fait l’objet d’un pari réussi. Pour lui, il s’agit alors de l’adaptation d’un plan et d’une stratégie claire. Par ailleurs, la directrice de la communication de la Direction générale des douanes, Nassima Brikci, a levé le voile sur la liste des personnes autorisées à bénéficier de l’importation de voitures avec exemption des droits de douane. Dans le détail, Brikci a cité tout d’abord les Moudjahidine, mais aussi les personnes ayant des besoins particuliers. Ceux-ci importent des voitures aménagées handicap, qui conviennent à leur situation. Dans une déclaration à Echourouk, précise la source, l’interlocutrice a également mentionné les diplomates et les ressortissants algériens qui ont changé leur lieu de résidence. Un moyen pour satisfaire la famille révolutionnaire. Le citoyen ne sera pas content de cette décision d’autant que l’on parle, ces derniers temps, d’égalité en droit et devoir entre citoyens. Le citoyen attend du nouveau sur le dossier de l’importation des voitures d’autant que le prix de la voiture ne cesse de grimper.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plafonner les prix des viandes …

La cherté de la vie ...

L’obésité, l’autre danger!

Depuis la première alerte lancée ...

Tous contre à la violence faite aux femmes !

«L’heure est venue d’une action ...

Le «niet» de l’OPEP!

Les cours du pétrole ont ...

Face à l’hécatombe des routes!

Le ministre de la Justice ...