Accueil » ACTUALITE » La situation des ressortissants Algériens en Ukraine suivie de près. Le MAE mobilise ses Ambassades

La situation des ressortissants Algériens en Ukraine suivie de près. Le MAE mobilise ses Ambassades

Ces algériens d’Ukraine qui n’espéraient pas fuir la guerre. Pourtant, l’espoir leur est venu. Ils peuvent désormais compter sur leur ambassade qui est, dès le début des hostilités russes, au four et au moulin. Ils avaient été des dizaines de ressortissants établis dans ce pays de l’Europe de l’Est à être pris au piège suite à l’invasion russe. Le ministère des affaires étrangères leur avait auparavant adressé un communiqué dans lequel il les avait rassurés et demandé de faire preuve d’une extrême vigilance et de ne sortir de leur résidence qu’en cas d’urgence. Un numéro vert a été mis à leur disposition. Une assistance et des facilitations sont apportées aux ressortissants algériens qui se sont empressés de rejoindre les frontières partagées par l’Ukraine avec ses voisins comme la Pologne, la Moldavie. Une liste nominative des pays voisins limitrophes à l’Ukraine où les ressortissants peuvent y entrer avec seulement un passeport, aurait été même communiquée dans ce sens. Ce qui est certain est que les autorités algériennes fortes de ses attachés diplomatiques renforcés dans ses ambassades à la lumière des dispositions prises par le président de la république Abdelmadjid Tebboune, qui avait, il y a quelques mois, lors d’une Conférence à Alger des chefs des missions diplomatiques et des représentations consulaires algériennes, appelé à préserver les intérêts supérieurs du pays et à protéger sa sécurité nationale et sa souveraineté. On peut dire que l’Algérie qui a pris les devants par rapport notamment à la situation de ses compatriotes vivant à l’étranger et les étudiants, dispose donc d’une certaine marge de manœuvre et de l’anticipation vis-à-vis de la préservation des intérêts de sa communauté établie à l’étranger particulièrement durant la crise Russie-Ukraine. Les autorités algériennes suivent à la loupe le dossier «sécuritaire» des ressortissants et étudiants algériens établis en Ukraine. Certains de ces ressortissants cherchent toujours à quitter ce pays menacé à tout moment par une prise d’assaut de Kiev par les russes de Poutine, avec rapidité pour éviter le spectre d’un chaos. Les autorités algériennes suivent avec « beaucoup d’attention et de façon continue la situation de nos ressortissants en Ukraine », à la lumière des développements sécuritaires qui prévalent dans ce pays et tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour leur prise en charge, a en effet indiqué dimanche un communiqué du ministère des Affaires Etrangères et de la Communauté Nationale à l’Etranger. Le Ministère précise avoir mis en place une cellule de crise et « mobilisé des moyens humains et matériels pour le suivi de nos ressortissants se trouvant en Ukraine où l’ambassade d’Algérie s’emploie à assurer des interactions directes et indirectes avec nos compatriotes se trouvant dans différentes agglomérations et régions du pays ». Un effort de mobilisation sans précédent par l’Algérie est en train de s’opérer sur le terrain. Dans le même temps, l’appareil diplomatique algérien en Ukraine et dans les pays voisins est pleinement mobilisé pour assurer une assistance aux ressortissants qui parviennent aux frontières des pays voisins de l’Ukraine. Dès le 12 février, rappelle la même source, l’Ambassade d’Algérie à Kiev a lancé un appel aux membres de la communauté nationale se trouvant en Ukraine « à mieux se prémunir face à la dégradation de la situation dans ce pays ». Un numéro vert (0800-500068) a été mis en place. « Nos représentations diplomatiques en Pologne et en Roumanie ont entrepris les démarches nécessaires pour faciliter l’entrée de nos ressortissants depuis l’Ukraine. En définitive, les autorités hongroises, polonaises, roumaines et moldaves ont toutes confirmé que les résidents étrangers en Ukraine peuvent se rendre dans les quatre pays sans visa mais avec un passeport en cours de validité », ajoute le ministère qui « recommande vivement » aux membres de la communauté désireux de quitter l’Ukraine et non munis de documents de voyage valides à prendre attache avec l’ambassade d’Algérie à Kiev pour l’établissement de passeports d’urgence. Les ambassades d’Algérie à Bucarest, à Budapest et Varsovie « sont mobilisées pour l’accueil et le soutien de nos ressortissants en provenance d’Ukraine », note encore le communiqué qui ajoute que plusieurs compatriotes se sont d’ores et déjà présentés au niveau de ces ambassades et sont actuellement dûment assistés et que « des dispositions pratiques seront incessamment prises par nos ambassades aux fins du rapatriement en Algérie » des ressortissants en provenance des pays voisins de l’Ukraine. Dans ce contexte, la diplomatie algérienne déplore le décès, survenu le 26 février à Kharkiv, du ressortissant algérien Talbi Mohammed Abdel Monaim, âgé de 24 ans, paix à son âme. « En relation et en communion avec le père du défunt, la confirmation de cette triste nouvelle a été obtenue grâce à des démarches auprès des services hospitaliers qui nous ont indiqué que le défunt aurait succombé suite à une blessure par balle au niveau de la tête », indique encore le Ministère. « S’inclinant devant la mémoire de feu Talbi Mohammed Abdel Monaim, les autorités algériennes expriment leur haute appréciation aux ressortissants algériens installés dans les pays voisins qui font preuve d’une grande solidarité dans les moments difficiles, en se proposant d’héberger et d’aider leurs frères et sœurs en provenance d’Ukraine ».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un grand «Défi» lancé à Mers El Hadjadj. Redorer le blason terni aux plages de la Côte- Est

Il ne se passe pas ...

Ouverture du «Premier» Salon international de l’Artisanat à Oran. Des branches de l’Olivier de Palestine en guise de reconnaissance à l’Algérie

Quelle meilleure illustration de la ...

Zitouni préside une réunion à quelques jours de l’Aïd El Kebir et de la saison estivale. Objectif : assurer la disponibilité des produits

Faut-il se passer et sacrifier ...

Les deux autres «Grands» projets d’Oran. Dépollution du Lac de Dhaya Morsli et construction de la Stèle d’El Emir

Outre les projets d’investissement en ...

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...