Accueil » ACTUALITE » La sensibilisation intègre les programmes scolaires. Le code de la route à l’école

La sensibilisation intègre les programmes scolaires. Le code de la route à l’école

Comment apprendre à l’élève le code de la route «gratuitement» ? C’est à l’école. Après les auto-écoles, l’apprentissage des lois et du code de la route se fera désormais dans les établissements scolaires. L’attestation de la première éducation à l’usage de la route est un nouveau concept développé par les grandes Nations. Comment apprendre à un enfant à conduire, utiliser la route et à respecter les règles élémentaires en vigueur ? L’expérience a montré que l’adulte fait montre moins qu’un enfant d’aptitudes à la perception des règles du code de la route. La raison est que l’enfant dispose d’une marge de manœuvre et de temps à se familiariser et à s’adapter aux exigences de l’utilisation de la route. Mais qu’est-ce que la première éducation à l’usage de la route ? C’est quasiment une première dans les annales de l’éducation en Algérie. Le code de la route est annoncé dans les programmes scolaires à la faveur de la nouvelle loi portant intégration des nations de la sécurité routière dans les programmes scolaires. Le ministère des transports avait, rappelons-le, édicté de nouvelles règles d’exercice de l’activité d’auto- école. L’objectif était d’inculquer du professionnalisme et de crédibilité des diplômes et de permis de conduire délivrés par ces structures après qu’il eut été constaté des hausses significatives annuelles des accidents de la route. En même temps, il fallait réfléchir sur la faisabilité d’un apprentissage précoce des dispositions de la route pour éviter la pression sur les auto-écoles et permettre à ces dernières de jouer pleinement leur vocation. La solution est simple et consiste à sensibiliser et à enseigner dès son jeune âge l’adulte à conduire et à connaître les règles indispensables du code la route. Représentant la délégation nationale de la prévention routière, l’Invitée de la matinale de la chaîne 2, de la Radio Algérienne, Mme Fatima Khellaf, a annoncé, lundi, l’introduction d’une nouvelle discipline relative à la culture routière, dans les programmes des trois paliers scolaires. L’objectif est de contribuer à la promotion de la culture de la sécurité routière dans les établissements scolaires pour inculquer aux enfants les notions du code de la route, a-t-elle dit. Pour cela, et du point de vue législatif, l’invitée de la chaîne 2, a évoqué la dernière loi portant intégration dans l’éducation des notions sur la sécurité routière dans les établissements scolaires, précisant que le décret exécutif N° 23/93, daté du 5 mars 2023, relatif à l’apprentissage des lois et code de la route au niveau des trois paliers de l’éducation a pour objectif d’«inculquer aux générations futures cette culture routière et le respect de l’environnement». «Le phénomène des accidents de la circulation est étroitement lié au phénomène comportemental et à des actions des usagers de la route, en tant que conducteurs ou piétons», a-t-elle expliqué, d’où la nécessité de s’orienter vers «l’élève qui a une grande capacité d’assimilation». Selon elle, et en dépit des mesures prises, jusque-là, pour remédier à ce phénomène, rien ne se règle dans l’équation de la sécurité routière sans l’implication du citoyen. «C’est cet utilisateur qui fait la différence, de réduire les chiffres en respectant le code de la route, ne serait-ce que d’éviter les accidents de circulation corporels», insiste-t-elle. En s’orientant vers l’enfant, enjoint Mme Khellaf, «c’est pour faire en sorte d’améliorer le comportement de l’individu pour qu’il ait des réflexes spontanés». «Ainsi le décret rend obligatoire l’apprentissage des lois à l’élève afin de les respecter pour se protéger et protéger les autres dans le futur», a-t-elle souligné. Cette démarche, indique-t-elle, ambitionne à «éveiller la conscience de l’enfant sur son environnement et promouvoir chez lui un comportement en tant que futur conducteur de véhicule ou en tant qu’usager des transports en communs et de la route».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

«12 anciens puits fermés» seront réhabilités et mis en exploitation. Prévenir le risque hydrique et améliorer l’alimentation en eau potable

Afin de réduire les risques ...

Service biométrique de l’état civil 42 Miramar. Une histoire liée à «l’application photo» pénalise les candidats au BEM

Suite aux coupures de plusieurs ...

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...