Accueil » RÉGIONS » La RN 23, un vraie casse-tête pour les usagers de véhicule

La RN 23, un vraie casse-tête pour les usagers de véhicule

Les habitants des communes de la région Est, de la Wilaya de Relizane, dont les communes de Sidi lazreg oued el-Salam, Mendès et d’autres régions, ainsi que les propriétaires de véhicules empruntant la route nationale n° 23, reliant la wilaya de Relizane du point kilomètre 08 sur la route nationale n°4 à la wilaya de Tiaret, vit le calvaire au quotidien.
Ces derniers ont sollicité les autorités locales pour relancer les travaux de rétablissement et de réhabilitation de la route reliant le point kilométrique 08 aux limitrophes de la commune de Mendes, ce chemin a connu une dégradation très avancée depuis plus de dix ans et notamment ces dernières années où la route est devenue impraticable pendant l’hiver comme en été. Ces travaux, après avoir été lancés pendant des mois ont été suspendus pour résiliation de marché de réhabilitation de cette route nationale sensible, reliant l’ouest du pays au sud-ouest ainsi qu’à l’est du pays. Les travaux ont été confiés à une entreprise qui a commencé les travaux de décapage puis s’est arrêtée à nouveau suite à la résiliation du marché avec l’entreprise, cette situation quotidienne est devenue un enfer difficile à s’adapter, selon les mécontents de cette situation et beaucoup de citoyens et autres usagers de véhicule ont exprimé leur mécontentement sur cette situation. Nombre d’entre eux ont déclaré que la situation est devenue insupportable à cause de l’état de la route, empruntée chaque jour par des milliers de véhicules de toute catégorie en direction du sud-ouest et de l’est ou le sens contraire, en raison de la dégradation de l’état du chemin. Les propriétaires des bus de transport privés ajoutent que la route est dans cet état depuis plus de dix ans. Les travaux lancés pour la première fois ont été arrêtés une première fois lorsque l’ancien wali Boukarabila a été muté dans les mêmes fonctions dans la wilaya de khenchela. Les travaux ont repris il y a environ un an. Les mécontents ont souligné que les travaux de réfection de la route avaient commencé du village de Kenenda, dans la commune de Sidi Lazreg, au rond-point Shaheeriya, dans la commune de Dar ben Abd Allah, depuis plus de 6 mois et suspendus une autre fois, mais la situation est devenue plus dangereuse en partie dans le lien entre Zamora et la commune de Mendes, où la poussière recouvre tout le chemin et les habitations proches de la Route. Cette situation met quotidiennement en danger la vie des personnes âgées, malades et malades chroniques, comme l’asthme et les allergies. Curieusement, la terrible propagation de la poussière a coïncidé avec la montée en température élevée, qui a provoqué une suffocation, surtout la nuit.

À propos N.Ouadah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Relizane. 04 personnes arrêtées et du cannabis saisi

Dans le cadre des efforts ...

Arrestation d’une personne en possession de cocaïne

Dans le cadre de la ...

Relizane. Les services de sécurité accompagnent la rentrée scolaire

Les services de sûreté de ...

Relizane. Deux personnes interpellées et 195,6 gr de kif saisis

Les éléments de la police ...

Relizane. 03 individus arrêtés et 238 comprimés psychotropes saisis

Dans le cadre de la ...