Accueil » ORAN » La reine des plats prend son envol. La pomme de terre à plus de 140 da

La reine des plats prend son envol. La pomme de terre à plus de 140 da

Alors que le pouvoir d’achat est en nette régression, subissant des revers continuels, la nouvelle hausse du prix de la pomme de terre vient d’apporter le coup de grâce à la limite de la capacité de supporter les écueils chez les familles aux faibles revenus. En effet, la pomme de terre, sujet de spéculation couronné sans saveur reine des plats algérien, semble se frayer un chemin parmi le gotha des produits de première nécessité pour devenir un article de luxe. Du reste, elle s’éloigne des bourses des pauvres qui avaient l’habitude de remplir leurs marmites avec des morceaux assez gros de pommes de terre, et ce, afin de garantir que la cocotte soit bien remplie, ainsi chaque individu de la famille mangera jusqu’à se remplir l’estomac. A vrai dire, cette hausse subite et énième à la fois, faut-il le faire remarquer n’obéit à aucune règle logique régissant le marché. D’ailleurs, les trois maillons de la chaîne s’échangent les accusations. Pour les agriculteurs, la faute incombe aux grossiste et aux revendeurs, étant donné que leur marge bénéficiaire n’est pas aussi importante comme ils le souhaitent. Pour leur part, les grossistes et les revendeurs évoquent la pénurie et l’insuffisance des quantités devant satisfaire la demande. Un constat qui ne fait que provoquer la flambée des prix, outre que le commerçant cherche coûte que coûte à doubler de recettes quel que soit le prix final qui arrivera aux consommateurs. En fait, personne n’aurait parié sur une aussi envolée des prix. Inéluctablement, elle sort de l’ordinaire après avoir dépassé le seuil des 140 da le kilo. Du coup, sa majesté la pomme de terre à fait sensation ces derniers jours est devient le sujet le plus évoqué par les citoyens qui ne savent plus à quel saint se vouer. Enfin, tous les citoyens se demandent où se vend la pomme de terre à 50 da le kilo ?

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les résidents du Pôle urbain Ahmed Zabana outragés. Pas une seule goutte d’eau dans les robinets

Alors que les résidents du ...

Déficit en infrastructures au Pôle urbain « Ahmed Zabana ». La rentrée scolaire met à nu les carences de la cité

La ville que les autorités ...

Les enfants transférés sans être avisés. Un nouveau CEM décidé dans l’urgence à la cité AADL Ahmed Zabana?

La rentrée scolaire n’a pas ...

Distribution du lait en sachet et huile de table à Arzew. Une production pour réaliser l’autonomie

Pourquoi la pénurie de l’huile ...

Pôle urbain Ahmed Zabana. Un CEM suffira-t-il pour toute une cité?

La nouvelle rentrée scolaire ne ...