Accueil » ORAN » La Place d’Armes transformée en une “Merveille” tricolore. Un 1er Novembre exceptionnel à Oran

La Place d’Armes transformée en une “Merveille” tricolore. Un 1er Novembre exceptionnel à Oran

«Pari gagné” pour la capitale de l’ouest en ce 1er Novembre 2020. La Place d’Armes, ce “Coeur parlant” d’Oran, a scintillé durant toute la journée de samedi jusqu’à minuit, de mille feux, aux coups d’artifices et aux couleurs tricolores de l’emblème national à l’occasion de la “levée des couleurs”. Une fête dont la célébration, cette année 2020, a donné lieu à des festivités d’ampleur revêtant un cachet assez particulier en ce sens qu’elles auront coïncidé avec le Mawlid et le Référendum. Vêtu pour la circonstance en couleurs tricolores éblouissantes et ornée de pavoisements et de lumières aux couleurs de l’emblème algérien, pour fêter comme il se doit un “1er novembre exceptionnel”, la Place d’Armes n’a jamais été aussi animée et craquante où se sont mêlés chants patriotiques, projections dédiées à l’évènement, carte touristique de la ville du Saint patron El Houari et jubilation, ce qui a vite fait oublier, le temps d’une fête nationale, aux présents, leur quotidien morose. Plus qu’un message, c’est une “réponse” qu’a donnée la capitale de l’ouest à l’instar d’autres villes d’Algérie, dans une conjoncture spéciale à “tous ceux qui se permettent dans l’outre-mer de semer le doute sur l’unité et la vaillance de ce peuple “guerrier” qui a vaincu la puissante armée coloniale après 132 ans d’occupation, de barbarie et d’atrocités humanitaires, dignes d’un enfer. Cette Place du 1er Novembre, dominée d’en haut par le monument de l’Emir Abdelkader ? a été “re-étoffée “ au moindre détail par les “gilets jaunes” de la commune d’Oran. Le maire n’y cessait de faire des “allées et retours”, faisant ses observations aux équipes des moyens généraux, de l’éclairage et de l’entretien des espaces verts avant la cérémonie. A l’arrivée sur les lieux des autorités locales civiles et militaires, la Place du 1er Novembre, transformée pour la circonstance en une “Merveille” aux trois couleurs, a vibré en “Kassamen” à la levée du flambeau, elle qui n’a jamais connu une foule des grands jours aussi importante et significative.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un mois pour l’obtention de l’autorisation d’importation. La course contre la montre des concessionnaires

Est-ce le bout du tunnel? ...

Enseignement supérieur 38. universités algériennes dans le top 500

Quel nouveau rôle pour l’université ...

Efforts considérables et intenses des services de police en ce début 2023. Efficacité, professionnalisme et performances

Les actes liés à la ...

Pour lutter contre le phénomène du monoxyde de carbone. Sonelgaz va installer 22 millions de détecteurs

Il est impératif de savoir ...

Retour en force des T- Shirts et maillots de l’EN sur la place publique. Vente en ligne, en gros et en détail

Oran qui a, depuis la ...