Accueil » CHRONIQUE » La nécessaire remobilisation

La nécessaire remobilisation

L’Algérie a enregistré 385 nouveaux cas de contamination au coronavirus (Covid-19) durant ces dernières 24 heures, rapporte ce vendredi 3 juin 2021, le ministère de la Santé, dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Et pourtant, la situation était plus au moins stable et le nombre moyen de contaminations tournait autour des 200 cas par jour. Jusque là, la situation n’était pas inquiétante. Depuis le 29 mai, le nombre de cas positifs ne cesse d’augmenter, passant de 258 cas, à 269 cas le 30 mai, 288 cas le 31 mai, 305 cas le 1er juin, 322 cas le 2 juin, 336 nouveaux cas le 3 juin et 385 nouvelles contaminations, ce vendredi 4 juin. Les spécialistes et experts ont cessé depuis un mois, soit après la découverte de nouveaux variants, à booster la vaccination et le respect des gestes barrières. Le docteur Mohamed Yousfi, président de la Société algérienne d’infectiologie, a déploré lors d’un entretien accordé à «Reporters», le franchissement de la barre des 300 cas en Algérie. Cette barre franchie est, selon lui, «un indicateur qui alerte sur une hausse des cas progressive et insidieuse». D’après le spécialiste, cette hausse, loin d’être étonnante, reflète le comportement laxiste de la population algérienne «qui ne répond plus aux exigences de la situation épidémiologique», ajoutant qu’il y a eu un «relâchement de la population en matière de respect des gestes barrières dans le rue, dans les bus, dans les trains et dans les lieux publics». Ajoutant que les Algériens ne se soumettent plus au «port de masque ni à la distanciation physique», nécessaires à endiguer le contamination. Ce relâchement total est dû, selon lui, à l’absence de restrictions des forces de l’ordre ainsi que «leur manque de réactivité par rapport à ces comportements». Le Dr. Yousfi a affirmé que «le personnel médical et paramédical est exténué et surchargé. Nous avons reçu à notre niveau le premier cas de covid-19 en fin février 2020. Nous venons de boucler quinze mois de travail ininterrompu il y a quelques jours et nous entamons le seizième». Quant à l’opération de vaccination, il n’y a presque aucune campagne de sensibilisation auprès de la société. En Russie, par exemple, Vladimir Poutine a appelé les Russes à se faire vacciner contre la Covid-19 avec les produits conçus en Russie et compte inviter les étrangers à le faire, la campagne de vaccination étant à la traîne. Aujourd’hui, la baisse de vigilance en Algérie pourrait constituer un danger. Il faut agir vite et même très vite!

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le virus inquiète toujours!

le virus du Covid est ...

Le pétrole dans le champ de bataille!

Les attaques de drones en ...

La colère des syndicats!

L’avant-projet de loi sur l’exercice ...

Le tri sélectif, c’est de l’argent à gagner!

Que faire de nos déchets? ...

Le blé, l’autre «char»!

Malgré la chute des prix ...