Accueil » CHRONIQUE » La légende d’un Islam républicain

La légende d’un Islam républicain

Le sens étymologique du mot Islam, veut dire tout simplement « soumission » à Dieu. Un peu d’explication plus poussée, cela va vouloir dire, se soumettre aux commandements de Dieu, qui a révélé cette foi ou enfin, cette croyance pour les sceptiques ou les agnostiques. Or, ce que cherchaient, depuis un bout de temps, les princes « croisés » de l’Islam républicain, c’est d’intervertir l’équation et ainsi « soumettre » l’Islam aux gouts et peut-être, aux extravagances délirantes de la classe politique française. En France, comme d’ailleurs, dans toute l’Europe et le monde occidental, tout pourrait avoir une quelconque relation, bien qu’implicitement exprimée, avec le maintien de l’équilibre politique et la configuration du paysage politique maintenu depuis des décennies : Extrême droite, droite modérée, gauche, centre-gauche, extrême gauche etc.. Ce que voulait, donc, Macron et son équipe, ne s’étant pas, toujours, relevé du choc provoqué par le séisme des gilets jaunes, il y a deux ans de ça, c’est bien prendre de court le projet de l’extrême droite et son discours clairement et excessivement, parfois brutalement, anti-islamique. L’extrême droite appelle à un renvoi massif des millions « d’envahisseurs » de confession musulmane vers leurs pays d’origine, et ainsi purger la France de cet élément étranger ayant souillé ses particularités culturelles et religieuses, pourquoi pas raciales. Les attentats attribués au « terrorisme islamiste » ainsi que des comportements inciviques attribués à des émigrés, notamment, des jeunes d’origine maghrébine, avait bien pu, se transformer en un carburant, alimentant la machine de propagande de l’extrême –droite. Pour Macron et ses macaronistes, la solution est autrement conçue. Il faudrait bien, mettre en place un Islam dépouillé de tout ce qui n’irait pas avec le gout des macaronistes. Cette approche susceptible bien marcher, vu qu’il y a dans l’hexagone, pas mal d’émigrés de confession musulmane, déjà apprivoisés et préparés, pour au moins, entreprendre l’ébauche de ce projet. Les macaronistes sont obsédés par une crainte terrible, qu’un jour le courant de l’extrême droite qui gagne au fil des ans, du terrain dans le discours politique français, au dépends de leur traditionnelle hégémonie et faisant de la carte des émigrés, de l’Islam et du terrorisme islamiste, une arme redoutable avec laquelle, ils pourraient un jour détrôner ou « jeter dans la Seine », cette classe politique, de plus en plus fustigées à haute voix, par la plupart des français. Les éléments que l’on utilise avec un certain machiavélisme hors-pair, à l’instar de cette endormante histoire des caricatures se moquant et dépréciant le prophète de l’Islam, ne sont, au fait, que des trucs, servant à provoquer les réactions « incontrôlées » de quelques musulmans, déjà préparés pour cette mission.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

«Terror in hiberna»

Depuis sa grande défaite, dans ...

Fournitures scolaires: Une rentrée particulièrement chaude

Des signes avant-coureurs qui se ...

Oran submergée par les ordures !

C’est pour la énième fois, ...

Le primaire est-il prêt pour l’anglais?

A notre simple avis, l’on ...

L’ANP dans toute sa splendeur

Nul ne saurait parler de ...

%d blogueurs aiment cette page :