Accueil » Point de Vue » La fraude aux examens Serait-elle encore possible?

La fraude aux examens Serait-elle encore possible?

«Il n’existe que deux façons de gagner une partie : jouer cœur ou tricher. Afin de préserver son amour-propre, il est parfois nécessaire de mentir et de tricher». R.Byrne

Jusqu’à tout récemment, je croyais que la fraude aux examens était une pratique exclusivement algérienne. Je viens, cependant d’apprendre que c’est une pratique plutôt universelle, des fraudes exécutées avec des performances insoupçonnables. Au fait, j’ai toujours aimé entendre une citation du footballeur espagnol à la renommée mondiale Guardiola dire : la fraude aux examens est «avant tout le résultat de malentendus qui ne sont jamais explicités». Il y a beaucoup de philosophes qui s’abritent dans cette brève locution et encore plus de sens et de vérité qui y sont ensevelis. Pourquoi donc triche-t-on ? Pourquoi avoir recours à ces pratiques, pourtant, clairement condamnées par toutes les religions et toutes les morales du monde. Lorsque l’intérêt, l’avenir, l’argent d’un être humain sont hypothéqué, il n’y plus de place pour la religion et la morale. Finalement, l’homme est animal mû par ses intérêts. Donc ça ne servirait à rien d’un prolixe discours moralisateur en vue de faire croire aux élèves examinés aux conséquences néfastes d’un anathème. Il faudrait, en revanche, prendre les mesures pratiques adéquates afin d’empêcher l’élève de recourir à la fraude pour réussir son examen et assurer son avenir. Du coup, les moyens et les techniques permettant de tricher se sont développés ces dernières années avec les gadgets électroniques qui ont envahi notre mode vie : Bluetooth entre autres. Il faudrait reconnaître par la même occasion qu’il y aurait parmi les profs surveillant les salles d’examens des gens malhonnêtes qui n’ont guère le sens de la responsabilité et indignes de confiance. Il y aurait aussi, dans les hautes sphères chargées de la gestion des examens des gens – également malhonnêtes- qui divulguent les sujets d’examens avant l’épreuve au profit des gens bien placés ou moyennant des sommes importantes d’argent. A constater les mesures prises cette saison par les autorités concernées en vue d’empêcher la fraude aux examens pour les deux grandes épreuves. L’option zéro tricherie n’existe pas encore. Alors, le fait d’enregistrer le minimum de cas de fraudes, c’est déjà un idéal et un acquis à ne jamais sous-estimer. Nous avons entendu dire que les salles d’examen allaient être dotées de caméras de surveillance ! si c’est le cas et bien, c’est un grand pas vers le meilleur, puisque nous avons déjà fait le mieux possible.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...