Accueil » SPORT » La FAF n’a pas (encore) trouvé le successeur de Belmadi. Petkovic, choix par défaut ?

La FAF n’a pas (encore) trouvé le successeur de Belmadi. Petkovic, choix par défaut ?

Près d’un mois après l’humiliante élimination au premier tour de la CAN-2023 par la faute de l’incroyable défaite face à la Mauritanie, la sélection nationale est toujours sans patron technique. Outre le fait de n’avoir pas encore fermé la parenthèse Djamel Belmadi, lequel n’a pas encore résilié son engagement contractuel avec la FAF, Walid Sadi peine à trouver le sélectionneur idéal alors que le tournoi sous l’égide de la FIFA qu’accueillera l’Algérie débutera le 18 mars prochain. Sous l’égide de la Fédération Internationale de Football Association – FIFA, le coup d’envoi du Tournoi FIFA Series – Algéria Edition 2024 sera, en effet, donné dans moins d’un mois et s’étalera du 18 au 26 mars. Des quatre nations qui seront au rendez-vous de cette première, à savoir l’Afrique du Sud, la Bolivie et Andorre, seule la sélection nationale est actuellement sans staff technique. Au moment où le public attendait avec une certaine impatience et beaucoup de curiosité le nom du successeur de Djamel Belmadi, aucun des noms des techniciens courtisés n’a répondu par l’affirmative à la sollicitation de la FAF. Dernier en date, le sélectionneur portugais du Nigéria, José Peseiro, finaliste de la CAN 2024 avec les Super Eagles et dont le contrat a expiré à la fin du tournoi dimanche dernier. Or, bien que désormais libre de tout engagement et fortement courtisé par la FAF avec le président de laquelle il se serait entretenu plusieurs fois à Abidjan, le technicien lusitanien n’a pas (encore ?) dit oui, encore moins révélé le fond de sa pensée et tranché la question de son avenir proche. Des échos émanant d’Abuja indiquaient que même si «les palpeurs disent que Peseiro pourrait se voir proposer un nouveau contrat par la Fédération nigériane de football, il semble que l’offre de l’Algérie pourrait influencer sa décision future dans le sens des Fennecs». Des médias locaux ont même mis en exergue le fait qu’après avoir guidé le Nigeria vers une deuxième place continentale inattendue, la cote de Peseiro a augmenté et «cela pourrait lui profiter pour décrocher un meilleur contrat ailleurs», sans néanmoins précisé que la FAF tienne ou non le bon bout. D’autres plaidaient carrément pour une solution de rechange «interne», citant trois pistes locales, à savoir les anciennes gloires Sunday Oliseh, Finidi George et Emmanuel Amunike. D’autres sources affirment mordicus que Walid Sadi a, en revanche, tout conclu avec l’ancien sélectionneur de la Suisse, Vladimir Petkovic et que l’annonce de son installation à la tête de l’EN se fera dans les vingt-quatre heures. Or, jusqu’à hier après-midi, la FAF n’avait rien communiqué à ce sujet.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En assistant aux séances d’entraînement ...

JS Kabylie – MC Oran (A 18h – 23ème journée de L1). Entre deux grands malades

Dans un classique qui a ...

Le N°10 du MCA soigne ses statistiques et son image. Un Belaïli nouveau pour charmer Petkovic

Avec 11 buts et pas ...

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...