Accueil » ACTUALITE » La DGSN se dote de radars infrarouges et introduit la vidéo-verbalisation. Sécurité routière: Les chauffards piégés

La DGSN se dote de radars infrarouges et introduit la vidéo-verbalisation. Sécurité routière: Les chauffards piégés

S’achemine-t-on vers la numérisation des procès-verbaux des accidents de la route et la vidéo verbalisation des fauteurs? Quelles seront les répercussions des nouvelles mesures prises par la DGSN? Tout porte à croire, en effet, que les chose vont changer dans quelques jours, seulement si l’on considère que le mois de ramadhan est de tout temps réputé par une flambée d’accidents sur les routes du pays en raison notamment de la fréquence de mobilité relativement accrue durant la période du carême par rapport aux autres mois de l’année. La Direction générale de la sûreté nationale a concocté son plan afin de réduire la facture des accidents et leur lot de morts sur le réseau routier national. Elle se modernise davantage et perfectionne ses outils de contrôle des routes d’année en année. A vrai dire, les nouvelles dispositions entreront en vigueur à partir du mois de ramadhan 2023. En effet, les règles régissant la sécurité routière se durcissent et se renforcent à la faveur des dernières mesures prises par la DGSN. Dorénavant, chauffards et conducteurs seront soumis par des radars infrarouges détectant en image numérisée hyper sophistiquée leur vitesse et leur niveau de mobilité. Pour la première fois, il sera également procédé à la vidéo verbalisation des contrevenants aux règles de conduite sur les routes. Dans le cadre de la lutte contre les infractions aux règles de la sécurité routière, la Direction nationale de sûreté nationale (DGSN) se dote de radars-infrarouges et veille à l’introduction de la vidéo-verbalisation. C’est ce qu’a annoncé, ce mercredi, Ahmed Naït El Hocine, directeur de la sécurité publique à la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Intervenant dans l’émission l’Invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, M. Naït El Hocine a affirmé que «ces radars équipés d’infrarouges seront opérationnels à partir du mois du Ramadhan. «La DGSN a acquis des radars de contrôle de vitesse permettant d’exercer de nuit à partir du début de ce mois de Ramadhan», a-t-il indiqué. Le même responsable a rappelé que les accidents liés à l’excès de vitesse «se produisent entre 18h et minuit». L’intervenant a également annoncé la mise en place de la vidéo-verbalisation, prochainement un dispositif qui consiste à durcir les contrôles et les surveillances étant donné qu’il a été développé par les services techniques de la DGSN et il est même déjà prêt. ‘’Il ne lui manque que l’ancrage juridique’’ dira-t-il. «On a veillé à ce que ce dispositif soit introduit dans le projet de loi modifiant et complétant la Loi 01/14 du 19 août 2001 relative à l’organisation de la circulation routière», précise-t-il. Il s’agit, selon l’invité de la Chaîne 3, d’un système d’exploitation du flux vidéo provenant de la vidéo surveillance pour une verbalisation à distance des contrevenants aux règles de la circulation routière code de la route. «Les interfaces développées permettent la capture de séquences vidéos lors de la commission d’infractions avec l’identification de la plaque d’immatriculation du contrevenant comme preuve grâce à quoi le système va générer automatiquement un procès-verbal électronique qui sera notifié à l’adresse du propriétaire du véhicule», a expliqué M. Naït EL Hocine. Une fois le projet de loi approuvé, ce système de vidéo-verbalisation sera opérationnel dans certaines villes disposant d’un système de vidéo-surveillance à l’instar d’Alger, Oran, Ghardaïa, Ouargla…, avant sa généralisation à l’ensemble des villes du pays.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...

7.300 victimes dont 2.470 après l’indépendance et des survivants souffrant d’handicaps physiques psychologiques. Les crimes continus des mines antipersonnel

Après la mort des victimes ...