Accueil » CHRONIQUE » La crainte de l’Omicron…

La crainte de l’Omicron…

82 nouveaux cas du variant Omicron de la pandémie du coronavirus ont été détectés en Algérie, portant à 145 le nombre total des cas confirmés de ce variant, indique jeudi dans un communiqué, l’Institut Pasteur d’Algérie. L’IPA a tenu à souligner que « de plus en plus de nouveaux cas du variant Omicron sont enregistrés, parallèlement à la diminution du nombre de cas du variant Delta ». Le chef de service covid-19 au CHU Mustapha Pacha, Pr Kamel Hayel, a indiqué dans une déclaration à l’APS, que le service qui accueillait en décembre dernier de 8 à 9 cas par jour, accueille désormais une moyenne quotidienne de 17 à 20 cas, soit le double, mettant en garde contre la situation pandémique prévalant ces derniers jours. L’APS rapporte que pour la plupart des cas admis à l’unité de soins, il s’agissait de familles contaminées par des enfants scolarisés, qualifiant ces cas de « potentiellement graves », en ce sens que ces personnes recourent souvent à l’automédication et refusent de se rendre aux établissements hospitaliers. C’est le même constat pour la majorité des hôpitaux à Alger qui enregistrent de plus en plus de cas. C’est dire que la situation devient préoccupante à plus d’un titre. Mais c’est l’information de la contamination par les enfants qui fait peur. A la Chaîne 3 de la Radio nationale, le Pr Rachid Belhadj, aussi directeur des activités médicales et paramédicale du CHU Mustapha Pacha, a souligné que les enfants sont de plus en plus confrontés au virus du Covid-19 en Algérie et au danger de la pandémie, en indiquant, que le nombre des contaminations a beaucoup augmenté ces derniers jours. Par conséquent, le spécialiste préconise la fermeture des écoles en Algérie pour atténuer la propagation du Covid-19, comme le relate Echorouk Online. Or, le ministre du secteur nie tout recours à la fermeture de établissements scolaires, pour l’instant. Aujourd’hui, il faut penser à tester nos enfants dans les écoles et lycées sachant que la grande majorité des familles algériennes n’ont pas les moyens de se payer des tests. Le ministre de la santé comme les experts plaident pour une vaccination massive. Le ministre de la santé a révélé devant l’APN que jusqu’à présent, 12 millions de doses de différents vaccins ont été utilisées, d’autant que 6.996.002 personnes ont reçu une seule dose, 5.763.106 personnes ont reçu deux doses et 147.250 personnes ont reçu la 3e dose. Un nombre qui reste insuffisant pour espérer l’immunité collective et les espérances de nos responsables. Mais la question qui devra être posée, que faire si le citoyen ne veut pas se faire vacciner?

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tous ensemble contre ce virus!

La pandémie de Covid-19 «est ...

Le blé, l’autre «soucis»!

En Algérie, le gouvernement a ...

Les écoles ne fermeront pas !

La semaine passée, le ministre ...

Pétrole, les manœuvres ont commencé!

Le prix du pétrole a ...

Le casse-tête des déchets ménagers

La gestion des déchets ménagers ...