Accueil » RÉGIONS » La Covid-19 à Saïda. Méfiance dans les rues

La Covid-19 à Saïda. Méfiance dans les rues

Devant l’évolution du Coronavirus qui inquiète plus d’un dans la wilaya de Saida, les Saidis commencent à tenir compte des consignes prodiguées par les autorités locales qui se réunissent quotidiennement au siège de la wilaya. Cette prise de conscience s’est vraisemblablement accentuée par le décès récemment de plusieurs personnes… Les deux derniers emportés par la Covid-19 sont une femme (hai Salem II) et un homme de la commune de Rebahia. Dans un souci de prévention, le Conseil local de Sécurité tient ses réunions de travail chaque fois que la situation sanitaire l’exige. « L’on ne badine pas avec ce variant mortel », répète souvent le wali dans ses interventions-vidéo et relayées par les internautes qui activent sur les réseaux sociaux… appelant les citoyens à revenir aux plans fondamentaux de la prévention comme le port de la bavette, le respect de la distanciation sociale et l’hygiène corporelle. Devant cette crise sanitaire qui n’a pas encore livré ses secrets, le chef de l’exécutif de wilaya veut faire de la pédagogie. De son côté, le personnel de la Santé fait face, lui aussi, à une pression intenable dans les structures sanitaires de la wilaya de Saida. Le nombre de cas contaminés au variant Delta augmente de manière inquiétante. Le personnel soignant demeure, en dépit de la propagation du virus, toujours mobilisé mais là où le bât blesse, c’est ce mouvement de protestation observé au début de cette semaine en cours, devant le siège de l’hôtel El Forsan, à qui on leur a demandé de quitter l’hôtel du fait que la facture pour leur prise en charge s’est avérée très lourde, nous confie une source hospitalière. On raconte qu’elle atteint presque la barre de 02 milliards de centimes. Ceci reste bien sûr à vérifier! Ce qui est sûr, c’est que les autorités locales sont sur le pied de guerre pour faire face au spectre de cette nouvelle vague de la Covid-19 que traverse d’une manière générale le pays et plus particulièrement la wilaya de Saida. A cet effet, le Conseil de Sécurité local est sur le qui-vive. Pour ce qui est de la campagne de vaccination, elle suit son cours ….et elle a touché même les détenus de la Maison d’Arrêt. A ce jour, plus de 350 détenus ont été vaccinés, ce qui a fait le bonheur de leurs familles ….. A ce titre, la population de la wilaya de Saida et celles des communes rurales et ses zones d’ombre souhaitent l’installation de chapiteaux de vaccination, à l’effet de recevoir les citoyens désirant se faire vacciner et convaincre les plus sceptiques d’entre-nous. Est-ce trop demandé?

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saida. Suicide d’une jeune fille de 17 ans

A la fleur de l’âge, ...

Drogue. 16 individus impliqués à Saida

Les chiffres rendus publics par ...

Saida. Les jeunes entre drogue et violence

On est loin de la ...

A quelques jours de l’Aïd El Adha. Le prix du mouton toujours en hausse à Saïda

Le sujet de réflexion qui ...

Le 8 mai 1945 célébré à Ouled Brahim. Gloire aux 47 héros de Saïda

Alors que les évènements douloureux ...