Accueil » ORAN » La commune déplore des «créances fiscales» de près de 300 milliards. Quand le recouvrement est pointé du doigt!

La commune déplore des «créances fiscales» de près de 300 milliards. Quand le recouvrement est pointé du doigt!

Il semble que l’”étau” se resserre sur la commune, en proie à un amenuisement des recouvrements d’une partie de ses recettes, capables de renflouer ses caisses, compte tenu d’abord du contexte de la “crise” sanitaire non sans impact sur son budget communal, à l’instar d’autres communes du pays et ensuite de l’évolution de sa situation financière qui, selon elle, ne prêterait à l’optimisme. L’année 2020 sera particulièrement désastreuse parce que les salaires des travailleurs y ont constitué le principal point d’orgue des revendications sociales, ce qui a amené la commune à consentir, durant l’année écoulée, des “sacrifices” budgétaires malgré la conjoncture économique, afin de garantir entre autres la paix “salariale”. En sera-t-il de même pour l’année 2021? Difficile de répondre tant les indicateurs de ses créances seraient au rouge à moins … D’une part, parce que le front social est en ébullition depuis janvier, suite aux flambées des prix non sans effet sur le pouvoir d’achat et d’autre part, parce que les entreprises qui reviennent au grand galop, à la faveur du déconfinement, pour “arracher” des projets, ne se contentent plus d’engagement et exigent de l’argent comptant. Or, l’un des problèmes sur lequel la commune semble persister aujourd’hui, malgré les efforts, concerne (et surtout plus qu’auparavant), l’état de ses recettes fiscales dont elle dit qu’”elles sont réduites” telle une peau de chagrin, selon l’expression d’un économiste. Les créances au titre des recettes fiscales impayées de 2016 à 2020 de la commune d’Oran seraient estimées à 2.696.983.452,12 DA (soit près de 300 milliards) selon une nouvelle situation des recettes fiscales, communiquée lundi 22 février par les services de l’APC d’Oran qui rappellent à ce titre, dans un rapport officiel signé par le vice-président que les recettes fiscales représentent de 48% du budget communal. La commune qui dit rencontrer dans un document comptable des “difficultés” à recouvrer ses recettes fiscales, tient à signaler que “la situation s’est compliquée davantage en 2020 puisque le volume des recettes fiscales telles que engrangées, n’a pas atteint les objectifs escomptés notamment ceux inhérents au paiement des situations des entreprises (publiques ou privées) qui ont soumissionné avec la commune. Rendant public son bilan de l’exercice 2020, la commune indique que ces difficultés de recouvrement de ses recettes fiscalisées a eu pour effet de provoquer la fuite en arrière de certaines entreprises qui ont peur de s’engager de nouveau avec elle pour l’acquisition des marchés, eu égard notamment aux situations impayées de celles-ci. Rappelons que le budget primitif (BP) communal 2021 qui est prévisionnel, a été établi sur 400 milliards, montant qui devrait, selon les mêmes sources, prendre en considération une amélioration des recouvrements entre autres ceux émanant des recettes fiscales. Il est exprimé certaines inquiétudes relatives aux recouvrements à moyen et long termes, lesquelles seraient susceptibles de pénaliser certains de ses projets de convention ou autre, entrant dans le développement et les réalisations. “Des entreprises qui ont pour habitude de signer des conventions avec notre commune, se désespèrent peu à peu de renouveler leurs contrats et ne manquent pas de monter la pression en conditionnant leur participation aux efforts de la municipalité, par le règlement de leurs arriérés, ce qui parait à certaines proportions, plausible ”, a confié une source, au fait du dossier.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Agression sioniste contre Ghaza. Le ballet de la mort reprend

La mort a frappé plus ...

Logements de désistement à Oran. «Ils sont transférés aux daïras»

«La formule de la vente ...

Conférence «Justice pour le peuple palestinien». Des mécanismes juridiques pour poursuivre l’entité sioniste

Israël ou l’arrogance frappante par ...

Le secteur de l’Energie et des Mines passe à l’action. 03 stations de service non conformes fermées «jusqu’à la levée des réserves»

Une vaste opération d’inspection et ...

Octroi d’accréditations pour l’importation de véhicules vers l’Algérie. Peugeot et Renault dans la liste

Vers la facilitation de l’introduction ...