Accueil » CHRONIQUE » La caste des rentiers de la république

La caste des rentiers de la république

Dans tous les régimes fantoches, c’est une tradition politique ancestrale. Il y a ceux qui investissent et travaillent avec intelligence, sérieux et abnégation pour créer la richesse, d’abord à eux-mêmes et aux autres, notamment au profit de l’Etat dont ils doivent leur citoyenneté…Dans l’autre rive existent ce qu’on appelle la caste ou la catégorie privilégiée des rentiers…Pour justifier cette rétribution injustifiée, l’on doit mettre en place des institutions évidemment, fantoches. Une institution fantoche serait un organisme public de peu ou d’aucune utilité matérielle ou morale.. Personnellement, j’en connais pas mal de ces institutions. Toutefois, je m’abstiendrais de les citer et de les désigner par leurs noms, juste pour ne pas provoquer les réactions des hypersensibles.. Ce sont ainsi, des organismes où l’on pourrait rétribuer de l’argent à un groupe de citoyens pour avoir participé de façon active à «la sécurité et à la stabilité» du pays. Ce sont des gens qui ont les moyens et assez d’influence cependant suffisamment forts pour fomenter des problèmes dans le pays, contre le régime en place. L’on va donc acheter leur silence et leur allégeance par le truchement de la rente.. L’argent serait capable de faire taire les gueules les plus méchantes. Il est parfois distribué sous la forme «légale» de subvention attribuée à une association activant dans un quelconque domaine associatif, social ou culturel. Des fois, la rente est octroyée sous le masque d’un salaire ou d’une retraite démesurément gonflé. A notre avis, le système de contrôle financier de chez nous, n’est pas suffisamment organisé, juste pour ne pas dire, pas suffisamment efficace, afin de mettre sous sa loupe tous les circuits financiers du pays.. cette «carence» de la part des services de contrôle aurait-elle été provoquée par préméditation? C’est pour ça qu’il existerait des dépenses parfois inutiles échappant à son emprise.. De ce fait, la rente, distribuée de façon courtisane et anti-démocratique, est une forme de corruption généralisée qui ne dit pas son nom …octroyer l’argent de façon illégale à quelqu’un qui ne le mérite pas et du coup priver des ayants droits de leurs droits, n’est qu’une forme d’injustice flagrante.. Les vingt années du régime déchu avait connu un développement démesuré de la distribution de la rente, notamment, dès l’année 2004 date de la montée fulgurante du prix du baril.. L‘Algérie nouvelle va-t-elle réussir son pari consistant à mettre un terme à ces débordements dangereux, ajoutés aux réseaux de l’économie parallèle ne payant pas un sou au fisc, les rentiers seraient sur le point d’esquinter le trésor public..

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Personnel médical résistant: Un vibrant hommage

Si nous sommes pris à ...

Une épidémie d’inconscience

Une question dont on ne ...

El Bahia laissée pour compte

Je vais me contenter d’émettre ...

Compétitions africaines: Des leçons à apprendre

Quand une compétition africaine est ...

Névrose obsessionnelle métropolitaine

Il n’y a pas une ...