Accueil » ACTUALITE » Justice. 04 ans de prison ferme pour Khalida Toumi

Justice. 04 ans de prison ferme pour Khalida Toumi

L’ex ministre de la culture entre 2002 à 2014 vient d’être condamnée à 04 années de prison ferme. Khalida Toumi a été mise sous mandat de dépôt depuis 02 années et est incarcérée à la prison de Koléa. La cour d’Alger et lors de ce procès en appel, vient de réduire la peine de l’ancienne ministre en charge du secteur de la culture (2002-2014) de deux ans. Incontestablement sa gestion du secteur de la culture plus d’une dizaine d’années a été émaillée par certaines zones d’ombre concernant l’organisation des festivités d’où des milliards sont partis en fumée, tels le festival Panaf et ceux de Tlemcen capitale Islamique qui ne lui ont laissé aucun répit. La première chambre criminelle du Conseil judiciaire de la capitale a condamné l’ancienne ministre de la Culture Khalida Toumi à 4 ans de prison. Selon ce verdict prononcé, hier, elle est reconnue, en dépit d’une mobilisation farouche de sa défense, comme coupable de son implication dans des faits de corruption liée à l’organisation et gestion des festivals culturels qui ont mobilisé des enveloppes plafonnant les milliards tel le Festival panafricain organisé à Alger en 2009, et celui de Tlemcen capitale Islamique à Tlemcen en 2011 et enfin et Alger, capitale de la culture arabe 2007. Le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a condamné, jeudi, l’ancienne ministre de la Culture, Khalida Toumi, poursuivie pour corruption, à une peine de 6 ans de prison ferme assortie d’une amende de 200.000 DA. Dans le même sillage, l’homme fort de la manifestation Tlemcen capitale Islamique Abdelhamid Benblidia a écopé d’une peine de 4 ans de prison ferme assortie d’une amende de 200.000 DA a été prononcée à l’encontre de l’ancien inspecteur général du ministère de la Culture. L’ancien directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen, Abdelhakim Miloud a été condamné à deux ans de prison ferme avec une amende de 100.000 DA. Rappelons que le tribunal du pôle pénal avait ordonné la levée de la saisie des biens immobiliers gelés et condamné les accusés à verser au trésor public la somme de 100.000 DA à titre de réparation des dommages qu’il a subis. Les autres accusés, que sont les ex collaborateurs de l’ex ministre ont été condamnés, selon les chefs d’accusations, pour « abus de fonction, octroi d’indus avantages et dilapidation de deniers publics, notamment lors des manifestations culturelles organisées sous la houlette de l’ex ministre incarcérée actuellement depuis deux années à la prison de Koléa à l’ouest d’Alger, telles que la manifestation de « Tlemcen capitale de la culture islamique » en 2011, ainsi que le festival panafricain en 2009, et la manifestation Alger capitale de la culture arabe en 2007.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En prévision des présidentielles anticipées. Le FLN rafle 101.414 signatures en faveur du président candidat

Lors de cette rencontre, tenue ...

Expiration du délai de dépôt des formulaires de souscription des signatures individuelles. Désormais, dans le vif du sujet

L’ANIE vient de clôturer la ...

Présidentielles de Septembre 2024. La scène politique s’anime

A quelques encablures de la ...

FLN, RND, El Moustakbel. Une coalition pour le soutien de Tebboune

Le trio FLN, RND et ...

Présidentielles anticipées de septembre 2024. Tebboune annonce sa candidature

C’est officiel et tel qu’annoncé ...