Accueil » CHRONIQUE » Jeux méditerranéens: Un défi de taille pour les responsables oranais

Jeux méditerranéens: Un défi de taille pour les responsables oranais

Nous sommes à moins de sept mois des Jeux méditerranéens dont Oran, la radieuse, aura la chance et l’honneur, en plus de l’audace, pour les organiser. De ce fait, tous les responsables commis de l’Etat et élus -fraîchement élus- auront cet honneur et cette lourde responsabilité, non seulement, en vue d’organiser cet événement mais -et c’est l’essentiel à notre avis- de réussir parfaitement, cette organisation… Certes, nous ne sommes pas habitués à ce genre de trucs. C’est-à-dire, oser ce genre de rencontres culturelles et sportives aux dimensions régionales et mondiales. Ce sont, au fait, ces rencontres qui vont réussir à faire repêcher Oran de son incessante hibernation. Dire autrement, cette idée, ce sont ces événements qui vont booster les responsables locaux et centraux, afin de bouger et faire bouger cette léthargique et regrettable situation… Le qualificatif de ville «radieuse», attribué à Oran, serait devenu un vain mot, sans le moindre sens, concrétisé sur le tas. Donc, sept mois seront suffisamment bons, pour effectuer des «réformes» sérieuses, notamment sur le paysage urbain… en priorité les états des immeubles, des quartiers, des chaussées qui laissent, lamentablement, à désirer. Il faudrait, également penser à réorganiser et à réformer les transports urbains et suburbains -bus et taxis- Cela serait une chance pour la ville d’Oran pour quelle devienne un objet de préoccupations sérieuses, au vu des responsables. En bref, il faudrait que le visage de la ville et de ses agglomérations soit totalement refait, évidemment, pas dans le sens du maquillage. A l‘Hôtel de ville, justement, les maquilleurs, il y en a plein… Les jeux vont démarrer et clôturer, en pleine période des grandes chaleurs caniculaires. Et de ce fait, il faudrait ainsi penser à refaire le plan de circulation de la ville qui suffoque en cette période de l’année, à cause du déferlement intense des touristes nationaux et des émigrés. Les Jeux méditerranéens sont une rencontre sportive, culturelle et touristique internationale, pendant laquelle nous allons recevoir en visite des gens de différentes nationalités. Il serait ainsi souhaitable qu’ils gardent dans leurs mémoires de bonnes impressions, en quittant le pays, sur les Oranais et les Algériens. Une occasion en or, afin de promouvoir la destination touristique Oran et avec: l’Algérie. Cela serait donc une opportunité faire valoir le produit touristique algérien. Si les JM 2022 réussissaient, comme il se devrait, le gouvernement aurait la possibilité de récupérer l’argent investi dans l’organisation et les préparatifs inhérents à cette grande compétition sportive…

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...

Pas de fête de l’Aïd pour Ghaza

Comment pourrait-on penser à célébrer ...

Hamas a déjà gagné la guerre

Loin des considérations exclusivement militaires…, ...

Et… on continue à vendre des armes à Israël !

C’est une erreur de penser ...

La Harga continue de plus belle

Pour certains jeunes en plein ...