Accueil » ORAN » Jeux méditerranéens 2022. Le projet mort-né du parc Disney d’Oran doit-il être relancé?

Jeux méditerranéens 2022. Le projet mort-né du parc Disney d’Oran doit-il être relancé?

L’idée n’est pas mal. Oran a aujourd’hui plus que jamais besoin d’un monde où magie et spectacles, avec réservations et séjours féeriques, vous captent à longueur de l’année. Loin d’être de pure imagination, il suffit juste d’y croire. Qui de mieux pour investir dans le tourisme sport et de moderniser, selon les normes internationales, nos jardins. Pourquoi pas un parc Disney à Oran? Evoquer ce parc Disney est peut-être utopique mais que ne serait le fruit s’il se réalise? On ne cessera de le dire. Le bricolage doit finir un jour. Les bonnes volontés et les investisseurs existent. On peut même recourir au savoir-faire étranger pour peu que les intentions soient bonnes. Mais avant, diriez-vous, de parler de pareil investissement, il faudrait probablement d’abord renforcer le gardiennage et l’entretien adéquats des trois jardins les plus en vue jusqu’ici de la ville, à savoir le Jardin Sid Mhamed au bas des Falaises, le Jardin citadin méditerranéen, situé au quartier huppé et très animé de Akid Lotfi inauguré en juillet 2015 et le Jardin public de Mdina Jdida dont la création remonte à 1948; il va falloir y dépêcher des ouvriers, des gardiens et des femmes de peine, en nombre suffisant. Seulement voilà, les responsables en charge de ces jardins lient cette nécessité de renforcer ces jardins de la ville par les ressources humaines utiles, à la situation des écoles primaires des crèches enfin, de tous les établissements relevant du patrimoine communal qui ont besoin autant que les jardins, de personnel d’entretien et de gardiennage. Ce manque criard dans les recrutements des personnels d’entretien et de gardiennage pour pallier aux tâches courantes au niveau des jardins de la ville, oblige la commune à réaffecter ses personnels d’entretien et de gardiennage des écoles, vers les jardins faute de postes supplémentaires disponibles. Oran qui organise la 19ème édition des JM de 2022, a également besoin d’un méga parc de loisirs et de distractions de type «Disney» comme à Paris ou dans une autre ville du bassin méditerranéen, capable d’attirer les touristes. C’est très important au plan commercial et celui de l’image économique de cette ville qui aspire à drainer des foules des grands jours, à mesure qu’approche le prochain rendez-vous sportif international. Cette ville avait programmé un projet de parc Disney qui devait être implanté soit près de Barki ou de l’hôtel «Le Méridien», projet toutefois qui a été qualifié de «mort-né» selon les spécialistes. C’est une vraie problématique que celle qui consiste à faire des annonces dont l’effet escompté n’est autre que bomber le torse et d’y disconvenir après.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tebboune exige des enquêtes suite à la détérioration du transport maritime. L’heure des comptes est venue!

Que se passe-t-il au secteur ...

Viandes blanches. Les prix bientôt plafonnés

L’Etat frappe d’une « main de ...

Le FLN dépêche son envoyé spécial, le membre du BP, Ferhat Aghrib. Plus de 30 délégués de Congrès désignés pour l’heure

Le parti du Front de ...

Pour le transport combiné de gaz naturel et de l’hydrogène. Medgaz sera revu et corrigé

Le contexte s’y prête d’autant ...

4.616 cas de violences depuis janvier 2022. Les femmes doivent briser le mur du silence

Comment sensibiliser et prévenir les ...