Accueil » RÉGIONS » Institut de formation paramédicale de Chettia (Chlef). Journée scientifique sur le Sida

Institut de formation paramédicale de Chettia (Chlef). Journée scientifique sur le Sida

L’Institut de formation paramédicale de Chettia organise le 30 novembre et 1er décembre 2022, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida qui coïncide avec le 1er décembre de chaque année, une journée scientifique au cours de laquelle seront énoncées des communications, le premier jour par les professionnels de la santé publique et le deuxième sera organisée une collecte de sang au niveau de l’Institut à la clôture des deux journées scientifiques sur le Sida. Les principales communications énoncées étaient basées sur la maladie elle-même et sur ses répercussions négatives sur le malade lui-même et sur son entourage ainsi que sur l’ensemble de la société. Les étudiants en formation paramédicale au niveau de l’institut ont manifesté un grand intérêt quant aux thèmes de ces deux journées scientifiques. Les intervenants ont expliqué la maladie, du point de vue clinique et ses impacts sur les plans social et économique, donnant lieu à une compréhension de la problématique ainsi qu’à une approche préventive adéquate. Les professionnels de la santé expliqueront que le Sida est une maladie dangereuse qui s’explique par la déficience immunitaire chez l’homme, le virus détruit tout le système immunitaire dans l’organisme et le rend fragile face aux différentes agressions pathologiques d’où les infections et tumeurs malignes qui peuvent conduire jusqu’à la mort. Il a été évoqué les différentes voies de contamination qui sont par voie sexuelle si l’un des deux partenaires est déjà contaminé, par l’usage de seringues souillées par le virus, par la mère séropositive, par la transfusion sanguine ; mais parmi toutes ses voies de contamination, la voie sexuelle, diront les experts, est la cause dans 90 %des cas de sida, il est surtout en cause lors d’une pratique sexuelle débridée à travers la prostitution. Il a été conclu que la meilleure prophylaxie reste la prévention et rien d’autre.

À propos A.Boukhtache

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Khaloufa, Béni Yakil et Azmouya (Chlef). Trois douars souffrent l’absence de route et le calvaire de l’isolement

La route de nos jours ...

Protection civile de Chlef. Deux enfants percutés mortellement par des véhicules le jour de l’Aïd El Fitr

Selon le commandant Sid Ahmed ...

Centre des personnes âgées de Sekassik (Chlef)Le wali partage les joies de l’Aïd El Fitr avec les pensionnaires

Le wali de Chlef, Brahim ...

Céréaliculture à Chlef. Faute de pluie, le blé vire au jaune !

Alors qu’on présageait une très ...

Sidi Ali Aïchoune (Chlef). Pas une goutte d’eau depuis deux mois

Bien que les pouvoirs publics ...