Accueil » RÉGIONS » Industrie à Mostaganem. Le nouveau directeur a des défis sur le viseur

Industrie à Mostaganem. Le nouveau directeur a des défis sur le viseur

Le secteur économique fait, ces derniers jours, débat mais débat à grande échelle. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, espère faire de l’année 2022, l’année de la relance par une vision stratégique du secteur industriel. De ce fait, tous les experts s’accordent à dire que l’industrie est considérée comme la pierre angulaire de l’économie. Les orientations évoquées, lors de la dernière conférence nationale sur la relance industrielle par les pouvoirs publics centraux, sont très claires. Aujourd’hui, la stratégie nationale de cette révolution industrielle doit aussi apparaître sur le terrain, dans la wilaya de Mostaganem. Face à un climat des affaires, morose, à l’absence caractérisée des organismes de promotion de l’investissement, à l’imbroglio complexe de la gestion du secteur, à un tissu industriel appauvri, à une cellule d’écoute assourdie, au manque de stratégie, à des zones industrielles inadaptées, aux difficultés d’obtention d’autorisations d’entreprendre, à un guichet unique pas encore unifié, le directeur de l’Industrie de la wilaya, fraîchement installé, a du pain sur la planche. Ce nouveau responsable devra faire son état des lieux afin de pouvoir mettre sur pied une stratégie locale du secteur. L’industrie à Mostaganem aurait besoin d’une réflexion profonde à laquelle il serait opportun d’associer les opérateurs économiques et les spécialistes de l’économie, en l’occurrence ceux de l’Université. L’industrie à Mostaganem aurait besoin d’abord de définir scrupuleusement ses opportunités afin de pouvoir les adapter à ses potentialités. L’investissement doit s’adapter aux potentialités desquelles dispose la wilaya. Le tissu industriel à Mostaganem peut se rationaliser si la stratégie adoptée est scientifiquement établie. La filière de l’industrie de transformation agricole est carrément absente. Cette dernière peut relever et devenir le fer de lance de l’industrie locale. Les zones d’activités et industrielles doivent être réparties d’une manière équilibrée afin que la richesse et l’emploi soient également tempérés. A Mostaganem, tout le tissu industriel, du moins pour ce qui reste, est localisé à l’Ouest de la wilaya. La partie du Dahra est un désert économique déplorable. Aujourd’hui à Mostaganem, promouvoir l’investissement, c’est œuvrer pour les filières porteuses et encourager les PME et PMI. Mais ces entreprises stratégiques de l’économie locale semblent être passées dans les oubliettes par défaut de mécanismes de prises en charge. Le schéma industriel et son environnement doivent faire l’objet d’un engagement qui va dans le sens des orientations du président de la République. Une économie forte est la base incontestée de la nouvelle Algérie.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Economie à Mostaganem. Des membres du CREA en soutien à l’investissement

Dans un communiqué émanant de ...

Mostaganem. L’ENIV se singularise par des partenariats stratégiques

La nouvelle Algérie amorce ses ...

Sans domicile fixe à Mostaganem. Les raisons de la déchéance

A l’instar des autres wilayas, ...

Campagne contre la cybercriminalité à Mostaganem. Sensibiliser pour mieux se protéger

Dans le cadre de la ...

Mostaganem. La feuille de route du wali dévoilée

A l’occasion de la célébration ...