Accueil » MONDE » Inde. Au moins 115 morts dans des intempéries

Inde. Au moins 115 morts dans des intempéries

Au moins 115 personnes ont été tuées lors de divers incidents liés aux pluies de mousson dans l’ouest de l’Inde, ont indiqué samedi les autorités locales.
Les sauveteurs indiens fouillaient samedi dans la boue et les débris pour tenter de retrouver des survivants après des glissements de terrain et des inondations qui ont fait au moins 115 morts dans l’ouest du pays frappé par les pluies de mousson, ont indiqué samedi les autorités locales.
Au moins 59 personnes étaient encore portées disparues, a précisé le gouvernement de l’Etat de Maharashtra, dont Bombay est la capitale, à la suite de multiples incidents – inondations, éboulements, glissements de terrain – liés à la mousson. “Quarante-trois personnes sont mortes dans trois glissements de terrain dans le district.
Les opérations de secours continuent”, a déclaré à l’AFP Sagar Pathak, responsable de la gestion des catastrophes dans le district de Raigad, au sud de Bombay. Deux autres personnes sont mortes dans des éboulements dans le district de Satara, a indiqué à l’AFP Anirudha Ashtaputre, porte-parole du gouvernement de l’Etat de Maharashtra, et une quinzaine sont portées disparues. La marine et l’armée de l’air sont intervenues pour venir en aide aux milliers de personnes affectées par des inondations. Mais les opérations de secours sont compliquées par les éboulements qui ont coupé plusieurs routes, en particulier l’autoroute entre Bombay et Goa.
Plus de 24 heures d’intenses précipitations ininterrompues ont fait sortir de son lit le fleuve Vashishti. Des quartiers de la localité de Chiplun, à 250 km de Bombay, étaient noyés sous 3,5 mètres d’eau. Le chef du gouvernement du Maharashtra, Uddhav Thackeray, a indiqué que les services d’urgence peinaient à atteindre des quartiers de Chiplun désormais isolés, en raison de l’état des routes et des ponts endommagés par les inondations.
La marine a mobilisé sept équipes de secours équipées de canot gonflables, de gilets de sauvetage et de bouées sur les zones touchées, ainsi que des chauffeurs spécialisés et un hélicoptère pour hélitreuiller les personnes naufragées. Le département météorologique indien a placé plusieurs régions de l’Etat en alerte rouge, en précisant que les fortes pluies devraient se poursuivre dans les prochains jours. Bombay, privée d’eau. Aux pluies torrentielles de mousson, se sont ajoutés des marées à fort coefficient et des libérations d’eau de plusieurs barrages mis sous pression par l’accumulation des réserves, selon le gouvernement du Maharashtra. Inondations et glissements de terrain sont fréquents en Inde pendant la saison de la mousson (juin-septembre), qui voit souvent d’anciens bâtiments s’effondrer après des jours de pluie ininterrompue. Les autorités ont annoncé vendredi la mort de 4 personnes pendant la nuit dans l’effondrement d’un bâtiment d’un bidonville de Bombay, moins d’une semaine après que 34 personnes ont été écrasées par l’effondrement d’un mur, consécutif à un glissement de terrain dû aux fortes pluies.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La France perd le “contrat du siècle” L’Australie se dote de sous-marins nucléaires américains

Un nouveau pacte trilatéral de ...

Italie. Le passe sanitaire en entreprise obligatoire

Le gouvernement italien a généralisé ...

Afghanistan. Les Taliban démentent les rumeurs sur la mort du mollah Baradar

Les Taliban ont démenti mardi ...

Séisme en Haïti. L’Unicef demande 73,3 millions de dollars pour venir en aide à 260.000 enfants

Le Fonds des Nations Unies ...

11 Septembre. Une note du FBI évoque l’implication des Saoudiens

A l’occasion des 20 ans ...