Accueil » CHRONIQUE » Immigration clandestine, un fléau !

Immigration clandestine, un fléau !

La semaine dernière, plus de 600 haraga ont été capturés par la Garde civile en Espagne. L’immigration clandestine continue de s’abattre sur les côtes espagnoles. L’information a été diffusée par un membre du Centre international d’identification des migrants disparus où il serait question de plus de 700 haraga, dont 90 % viennent d’Algérie, ont été interceptés en Espagne. A bord de 60 embarcations artisanales, hommes, femmes et enfants, ont pris le large pour rejoindre différentes villes espagnoles. Samedi, une embarcation de harraga à son bord 15 Algériens candidats à l’immigration clandestine, a brûlé, sur la plage de Mojacar, à Almeria, après y avoir accosté, selon les informations relayées par Francisco José Clemente Martin, spécialiste de la question de l’émigration clandestine en Espagne, sur sa page Facebook. Les services maritimes de la garde civile de Cartagena, Murcia, ont sauvé 8 Algériens candidats à l’immigration clandestine, partis des côtes de Mostaganem, alors que dans la nuit de vendredi dernier, 9 harraga dont 2 femmes ont été secourus à Almeria. Depuis quatre ans, on prend le large avec femmes et bébés. Malgré les tragédies, rien n’arrête des Algériens de tenter le coup de l’immigration clandestine. Dans un rapport publié, hier lundi, par la Cour des comptes européenne sur l’immigration irrégulière, l’instance européenne a souligné l’inefficacité de la politique européenne pour faire face à ce phénomène, tout en dénonçant un système qui encourage l’immigration clandestine. Il est mis en évidence que seuls 29 % des étrangers en situation irrégulière sont renvoyés dans leur pays d’origine alors que la Commission européenne s’est engagée en 2020 à améliorer sa politique de retours. En effet, la Cour des comptes européenne a souligné le manque d’efficacité de la coopération de l’UE avec les pays tiers pour garantir le retour, dans leur pays d’origine, des migrants qui séjournent de manière irrégulière sur le territoire de l’Union. Les rédacteurs du rapport mettent en évidence une autre faiblesse qui est « le manque de synergie au sein de l’UE elle-même ». L’immigration clandestine de l’Algérie vers l’Espagne ou l’Italie a pris de l’ampleur. En Face, c’est le silence radio où l’on ne voudrait pas évoquer ce sujet ou même mener une campagne médiatique pour dissuader les candidats à l’immigration clandestine. L’UE ne fait rien pour aider les Algériens ou d’autres à rester dans leur pays en offrant, par exemple, des opportunités d’investissement et des postes d’emploi. Un dialogue entre riches et pauvres devra s’ouvrir en mettant de côté la question du « tout sécuritaire », car la lutte contre l’immigration clandestine n’a rien apporté.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’OPEP optimiste face aux incertitudes!

Mardi, les prix du pétrole ...

Le Covid qui intrigue toujours !

Selon une étude sur la ...

La chute du blé, une aubaine pour l’Algérie!

Suite à une baisse des ...

L’Algérie à l’heure de la transition énergétique

L’Algérie possède un potentiel considérable ...

Gaza face à l’insécurité alimentaire!

L’ONU et plusieurs ONG ont ...