Accueil » SPORT » Ils ont sollicité la présidence, le wali d’Oran, les députés et le DJS. Les supporters du MCO montent au créneau

Ils ont sollicité la présidence, le wali d’Oran, les députés et le DJS. Les supporters du MCO montent au créneau

Ne décolérant toujours pas, les supporters du Mouloudia d’Oran continuent leur combat pour que leur club puisse bénéficier de l’apport d’une société étatique à l’instar d’autres formations de l’élite professionnelle. Considérant cela comme un droit, car inscrit noir sur blanc par décret présidentiel voilà presque une décennie, ces supporters tapent, depuis plusieurs jours, à toutes les portes. Après avoir sollicité l’aide et l’assistance de quelques députés de la ville d’Oran, puis écrit au nouveau wali, ces représentants des gradins et tribunes étaient en fin de semaine dernière chez le directeur de la jeunesse et des sports, Yacine Siyafi. Ne reculant devant aucun obstacle bureaucratique, ces inconditionnels du club d’El-Hamri comptent d’ailleurs lancer dès les prochaines heures une pétition à travers la ville pour interpeller la présidence de la République et solliciter, ainsi, le veto de M. Abdelmadjid Tebboune pour que le Mouloudia puisse, enfin, profiter des accords du protocole signé avec Naftal en 2012 ou de celui avec Hyproc en 2018. Et question de donner plus d’envergure à leur démarche, ces supporters ont adressé vendredi un long communiqué aux médias dabs lequel ils expliquent, point par point, toutes les doléances de la rue mouloudéenne qui ne veut plus des actuels actionnaires de la SSPA, encore moins revoir un des anciens présidents reprendre le pouvoir chez les Rouge et Blanc. La crise financière dans laquelle se débat le club et les difficultés insolubles qu’éprouve l’actuel président du conseil d’administration Tayeb Mehiaoui à reconstruire un effectif décimé par les départs sont, à ce sujet, considérés par ces mêmes supporters comme des indicateurs fiables sur la déchéance que vit le club et la nécessité absolue d’une intervention de l’Etat pour sauver ce qui peut être sauvé. D’autant plus que de tous les clubs à qui l’Etat avait « promis » une reprise via une société étatique (Mouloudia d’Alger, Chabab de Constantine, JS Saoura, USM Alger, Chabab de Belouizdad), seul le Mouloudia d’Oran n’a encore rien vu venir. D’où la décision des supporters d’entamer des démarches réglementaires cette fois-ci, loin des manifestations et des marches pacifiques, pour faire valoir « leur » droit.

À propos Seif.Eddine.R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Organisation catastrophique au stade Ahmed Zabana. Le MCO domine l’USMA et se rassure

Le Mouloudia d’Oran a fêté, ...

Guerre ouverte entre le président de la FAF et son BF. EN A’: Clean sheet et stérilité offensive

Contrairement à l’issue victorieuse du ...

Algérie A’ – Togo (Ce soir, au stade Mustapha Tchaker). Pour asseoir le socle et tester les variantes

Victorieuse du premier acte, jeudi ...

Une seconde manche prévue dimanche soir. L’EN domine le Togo sous les yeux d’Amara

Dans un stade Mustapha-Tchaker qui ...

Algérie-Cameroun: La FIFA rendra son verdict le 21 avril. Belmadi prolongera son contrat !

Bien qu’un éventuel repêchage en ...