Accueil » ORAN » Ils déjouent des transactions du poison et s’exposent aux risques. La «Rude» mission des policiers en civil

Ils déjouent des transactions du poison et s’exposent aux risques. La «Rude» mission des policiers en civil

Quels sont les risques du métier de policier en civil? Il est certain que l’activité quotidienne des policiers n’est pas sans risques. Pour preuve, ils sont sujets aux accidents de travail strictement d’ordre professionnel mais sont aussi parfois la proie à la résistance de dealers. Mardi, aux environs de 16h, un policier en civil en guet et préalablement renseigné au niveau du boulevard Hamou boutlélis (ex place Cathédrale), a pu déjouer une tentative de transaction de kif procédant à l’interpellation d’un véhicule suspect et poursuivant un dealer. Ce policier civil qui agissait seul sur place était exposé à un danger certain. Entouré pendant plus d’un quart d’heure de quatre jeunes personnes qui tentaient de lui résister sur une procédure de contrôle de routine, il a fait preuve d’un courage et d’une résolution déterminée exceptionnelle ne cédant point à la provocation et au chantage. Le cas de ces policiers en civil met cependant en exergue les risques divers auxquels ces derniers sont exposés, tous les jours en permanence, durant l‘exercice de leur vaillante mission d’assurer la protection et la sécurité des biens et des personnes. Ce corps appelé communément «Brigades des Stups» spécialisé dans les recherches et les investigations approfondies pour remonter et démanteler entre autres les filières de trafic de kif, a besoin d’être renforcé et protégé. Il fait montre quotidiennement d’un savoir-faire exemplaire en matière de contrôle et de surveillance des mouvements et de véhicules mais leur travail qui consiste entre autres à assainir les voies publiques des activités louches, contrôler certains édifices et prévenir la criminalité et le crime organisé sous ses différentes formes, n’est toutefois pas exempt de risques. Ils sont de tout temps confrontés à des situations pour le moins complexes et conflictuelles en raison de la résistance que leur manifestent une certaine frange de criminels ou suspects, qui entravent leur mission journalière de routine et qui n’est autre que la préservation de la sécurité des biens et des personnes. Il va sans dire, que la formation aux risques professionnels des agents en civil de l’ordre public est devenue impérative, incontournable et indissociable de la mission de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Parmi les risques principaux identifiés de métier d’un policier en civil, il y a les risques d’agression verbale ou physique en cas d’intervention «raison de dire que les policiers en civil ont besoin aujourd’hui d’être sécurisés dans leur mission» confie un spécialiste qui met en relief «l’expansion démographique de certains quartiers ainsi que leur sensibilité» expliquant que «le métier d’agent civil est devenu des plus compliqués» de surcroît dans une ville de la taille d’Oran. Interroger n’importe quel policier et il vous dira qu’ils sont confrontés au comportement d’une catégorie de la population qui ne dénonce pas, ne collabore pas ou rechigne à apporter son soutien» dira-t-il.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’importation de la viande rouge continue. Faire face à la hausse des prix

Hausse des prix des viandes ...

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...