Accueil » ORAN » Ils confondent entre grippe ordinaire et Covid-19. La peur de contamination s’installe chez des parents

Ils confondent entre grippe ordinaire et Covid-19. La peur de contamination s’installe chez des parents

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad a appelé à la surveillance «permanente» et « rigoureuse» et au respect du «protocole sanitaire dans les établissements scolaires». Ce protocole sanitaire spécial établissements scolaires, à travers ses trois paliers à savoir le Primaire, le Moyen et le Secondaire, prévoit une batterie de mesures «anti-Covid» inédites qui ont pour objectif de renforcer la surveillance épidémique dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus. Un protocole a été mis en place dès l’entame de la rentrée des classes du primaire le 21 octobre puis prolongé pour les deux paliers supérieurs, à partir du 4 novembre. Un contrôle étroit et sévère entoure, depuis, les établissements scolaires avec leur population scolarisée et les corps enseignant et administratif, pour les prémunir contre d’éventuelles contaminations. Les parents, s’ils sont rassurés quant à l’efficacité de la surveillance épidémique dans les écoles, n’en flairent pas moins une certaine réticence ayant appris par les médias, l’apparition des cas de contamination et la fermeture d’écoles dans certaines wilayas comme Laghouat. Les parents à qui incombent le rôle de surveiller, en dehors des horaires de scolarité que ce soit à domicile ou dans les voisinages, tout comportement suspect de leurs enfants scolarisés lesquels sont liés à un début de grippe, ne devraient pas rechigner à prendre les démarches d’usage en telle circonstance, telles isoler l’enfant et conduire ce dernier au centre de santé le plus proche.
C’est une étape nécessaire qui permet de prévenir tout symptôme d’autant plus que certains parents disent qu’ils ont parfois tendance à confondre entre signes d’une grippe ordinaire et ceux d’une grippe liée au Covid. Ne savent-ils pas que seul le diagnostic permet de dissiper le doute? Aussi, ils doivent aller consulter sans attendre un médecin d’hôpital. Ils doivent aussi s’entourer de toutes les premières précautions telles éviter d’embrasser, toucher ou saluer leur enfant, d’aliter celui-ci dans leurs propres lits, de se réserver une distance par rapport à ce dernier, ne pas boire et manger ensemble à la même table et dans la même pièce, s’ils sont évidemment malades. La prévention et la vigilance donc sont deux “gestes barrière” parmi plusieurs qui sont reconnus pour écarter tout danger. Ils doivent aussi “informer, et communiquer avec le staff de l’établissement scolaire et l’enseignant”, souligne de son côté un responsable du bureau de la Fédération des parents d’élèves, assurant que le “protocole sanitaire est mis en place et aucun cas de Covid n’a été à ce jour enregistré, reste seulement aux parents de jouer le rôle qui leur sied”.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les résidents du Pôle urbain Ahmed Zabana outragés. Pas une seule goutte d’eau dans les robinets

Alors que les résidents du ...

Déficit en infrastructures au Pôle urbain « Ahmed Zabana ». La rentrée scolaire met à nu les carences de la cité

La ville que les autorités ...

Les enfants transférés sans être avisés. Un nouveau CEM décidé dans l’urgence à la cité AADL Ahmed Zabana?

La rentrée scolaire n’a pas ...

Distribution du lait en sachet et huile de table à Arzew. Une production pour réaliser l’autonomie

Pourquoi la pénurie de l’huile ...

Pôle urbain Ahmed Zabana. Un CEM suffira-t-il pour toute une cité?

La nouvelle rentrée scolaire ne ...