Accueil » ORAN » Il risque de perdre l’APW et l’APC d’Oran lors des locales. Pas de candidats FLN dans 14 communes, en attendant les recours

Il risque de perdre l’APW et l’APC d’Oran lors des locales. Pas de candidats FLN dans 14 communes, en attendant les recours

Le FLN qui faisait la pluie et le beau temps pendant une décennie, est la cible de tirs croisés venant aussi bien de l’intérieur des structures militantes de la base que des autres formations politiques en course pour les prochaines élections locales du 27 novembre. Plus personne ne peut aujourd’hui récuser l’idée que les derniers incidents qui avaient émaillé le siège du parti à Hydra à la mi septembre où des militants ont réclamé le départ de l’actuel S.G alors que d’autres l’ont soutenu, ont au bout du compte provoqué leur effet boule de neige à l’échelle locale. Annoncé sans surprise aucune, pour les prochaines élections locales, le FLN risque cette fois et radicalement de perdre sa longue suprématie sur la majorité des assemblées locales pour ne pas avoir fait assez pour choisir des candidats qu’il fallait. La nouvelle est que non seulement, l’ex-parti au pouvoir n’aura pas la mainmise des deux assemblées élues locales APW d’Oran et APC d’Oran en ce sens qu’il aura fort à faire avec ses concurrents, à l’image des indépendants, du RND, du parti Hamas ou celui du Front d’El Moustakbal d’après les premiers échos parvenus de l’ex-parti unique à Oran, ceci en attendant bien sûr les résultats officiels de la Commission indépendante qui traite les candidatures, nous a-t-on indiqué de sources proches du parti à l’échelle locale. Mais il risque fort et paradoxalement de payer cher puisqu’il risque de ne pas entrer en campagne électorale pour ces deux listes de candidature APW et APC d’Oran selon des sondages préliminaires, déduits des premiers résultats de traitement des candidatures, livrés par ce parti à Oran, dans la perspective des prochaines élections locales prévues le 27 novembre. Le parti du Front de libération nationale avait, durant une décennie, soit cohabité avec son rival le Rassemblement démocratique (RND), soit régné en maître sur ces deux assemblées soit les plus prestigieuses de la wilaya d’Oran, pour preuve qu’il avait, à titre d’exemple, raflé, durant les précédentes élections locales de 2017, 45 sièges des 55 à pourvoir à l’APW (contre 10 pour le RND) et 39 sièges des 43 à l’APC d’Oran (contre 4 pour le RND). Contrairement au scénario de 2017, le FLN risque de subir un profond rebondissement susceptible de lui coûter sa place de leadership politique jusque-là incontesté à Oran, ceci en attendant évidement les résultats définitifs de la commission indépendante des élections. «Ce dimanche 10 octobre, l’ex-parti unique n’était pas encore présent à l’APW, ni à l’APC d’Oran (pour les deux seules communes Oran et Arzew), près de 1.000 candidatures seraient hors course soit 600 candidatures pour la liste APC d’Oran et 400 candidatures pour celle de l’APC d’Arzew, ont hier confié de sources proches du parti, sur la base de sondages de dimanche, repris par les militants du parti, à partir des réseaux sociaux. «L’ex-parti unique risque aussi de ne pas entrer en campagne pour la liste APC d’Ain El Turck où les premiers sondages placent le parti du Front d’El Moustakbal qui pourrait entrer seul en campagne électorale à la faveur des prochaines joutes. «Jusqu’à dimanche 10 octobre, le FLN n’était pas sûr d’être présent dans 14 communes dont celle d’Oran durant la prochaine campagne électorale», a susurré un responsable d’une kasma de la Mouhafada centre d’Oran qui nourrit les espoirs sur la durée de prorogation des délais pour permettre à l’ex-parti unique de peaufiner ses listes et d’être fin prêt pour la campagne.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Approvisionnement des marchés nationaux en pommes de terre jusqu’à fin novembre Mission: casser les prix !

L’Algérie est parmi les plus ...

Certains d’entre sont candidats à une réélection. Quel bilan pour les élus des assemblées locales?

Est-ce qu’il existe une loi ...

216.000 victimes de prêtres et de religieux pédophiles en France depuis 1950. Un rapport accablant

Scandale récurent à l’Eglise catholique. ...

Grand mécontentement au FLN. La direction du parti à Oran accablée par les militants

L’ex-parti unique à Oran fait ...

Pomme de terre et sardine deviennent des «aliments de riche». «Sale octobre» pour les ménages

Que peut espérer le citoyen ...