Accueil » ACTUALITE » Il a demandé de débarrasser le secteur d’une gestion administrative et bureaucratique. Tebboune mise beaucoup sur l’agriculture

Il a demandé de débarrasser le secteur d’une gestion administrative et bureaucratique. Tebboune mise beaucoup sur l’agriculture

Pour une économie hors hydrocarbures dépendante de l’agriculture, c’est désormais le leitmotiv du président Tebboune qui compte énormément sur les initiatives des jeunes agriculteurs et les encourage à produire dans les filières stratégiques telles les légumineuses. De même que le président avoue accorder un intérêt, somme toute particulier au secteur agricole privé qu’il appelle d’ailleurs à augmenter la production pour satisfaire les besoins du marché de quoi le mettre à l’abri des spéculations et des augmentations des prix. Il est cependant une innovation de taille, les jeunes diplômés de l’agriculture sont appelés à investir le secteur de l’agriculture pour le hisser aux critères standards de modernité et de performance à l’instar de ce qui se fait dans les fermes pilotes des pays développés notamment européens. Auparavant, les diplômés de la filière agricole étaient peu enclins à embrasser ce secteur faute de postes et de recrutements sauf que ce ne serait plus le cas aujourd’hui. Il s’ensuit alors que l’agriculture est de ce fait l’un des secteurs «cheval de bataille» de Abdelmadjid Tebboune, président de la République, un secteur sur lequel il dit miser beaucoup pour l’avenir du pays et pour celui de son économie spécialement. Pour atteindre cet objectif, le Président de la République appelle à lever les écueils et les entraves relevant de «la gestion administrative et bureaucratique». Abdelmadjid Tebboune a présidé, dimanche, une réunion du Conseil des ministres consacrée à des exposés sur les statuts et le régime indemnitaire des corps spécifiques de l’éducation nationale, le rapport d’étape sur la stratégie de numérisation, la nouvelle mission de ce qui était appelé fermes pilotes, la stratégie du secteur de l’hydraulique sur l’eau potable et les eaux usées et un état des lieux en prévision du Hadj 2024. L’une des décisions audacieuses prise par le président consiste en la transformation des fermes pilotes en unités de production agricoles d’Etat spécialisées dans trois types de cultures : les légumineuses, les graines oléagineuses et les arbres oléagineux. Il a tenu particulièrement à saluer les efforts déployés par les différents acteurs du secteur les tenant pour garants de la production durant les années à venir du moins à court et à moyen termes. Comme il a tenu à saluer les efforts des acteurs privés dans le secteur agricole, soulignant leur rôle essentiel dans l’augmentation et la diversification de la production agricole. Il a également mis en avant leur sens de l’initiative, qui est crucial pour le développement du secteur. De plus, selon lui, il est crucial de définir des objectifs clairs tout en encourageant les jeunes diplômés à se lancer dans le secteur agricole. Le Président souhaite libérer les initiatives des jeunes et les soutenir particulièrement dans les filières légumineuses. Le Président a également ordonné de soutenir et de promouvoir les unités de production agricole qui ont réussi à développer leurs activités et à mettre en place des modèles efficaces. Il est important de généraliser leurs bonnes pratiques pour améliorer le secteur dans son ensemble. Enfin, le Président a insisté sur la nécessité de ne pas politiser le secteur agricole. Il préconise de le rendre plus technique et de le débarrasser de la gestion administrative et bureaucratique non sans mettre l’accent sur l’efficacité et la performance des acteurs du secteur. En outre, à l’issue de la présentation du rapport d’étape sur l’état d’avancement du processus de numérisation dont celle du service public local, le Président de la République a instruit à l’effet d’accélérer, au maximum, la cadence de travail jusqu’à la numérisation totale de tous les secteurs. De plus, le Président a enjoint aux ministres d’accélérer la numérisation des données pour chaque secteur, en prévision de la plateforme technique et de la domiciliation des données. Pour conclure, il a instruit Madame la Haut-Commissaire à la Numérisation de préparer un exposé à présenter, pour approbation, en Conseil des ministres, concernant la conclusion d’un contrat avec la société Huawei pour créer un centre de stockage de données.

À propos L. Hicham

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Opérations d’expulsion des logements de fonction du secteur de l’Education. Une bataille juridique coûteuse

Un logement de fonction dans ...

Entrevue périodique du président de la République avec les représentants des médias. «Que l’Algérie retrouve sa grandeur»

Y a-t-il vraiment un lien ? ...

900 millions de baguettes de pain jetées par an. Le gros scandale du gaspillage !

C’est vraiment incroyable comme chiffre ...

Sommet d’Alger du GECF. Succès sur toute la ligne

Comment sera le monde du ...

Le président de la République inaugure Djamaâ El-Djazaïr. Un pôle de modération et de juste milieu

Une fierté pour les Algériens ...