Accueil » RÉGIONS » Hôtel IBIS de Mostaganem. Un projet toujours pas concrétisé

Hôtel IBIS de Mostaganem. Un projet toujours pas concrétisé

La stratégie de l’investissement dans la wilaya de Mostaganem s’est, de tous temps, caractérisée par de réelles facilitations visant à encourager les opérateurs économiques à s’installer par des projets. Les projets touristiques, notamment ceux de l’hôtellerie, ont le privilège de s’inscrire dans l’optique d’une wilaya destination et nettement en vue sur la feuille de route de Mr Ahmed Boudouh wali de la wilaya. Aujourd’hui cette destination est une réalité grâce à l’impulsion des investissements par l’incitation stratégique et par des avantages ainsi que par l’accompagnement. On s’invite à Mostaganem parce que le potentiel touristique est bel et bien présent. Les dernières décisions du dégel ont permis à plusieurs établissements hôteliers d’entrer en exploitation et c’est superbe. Nonobstant, il y a dans le sillage le problème récurrent du projet de l’hôtel IBIS lequel, sept années après l’obtention de la concession, projeté par la chaîne du GROUP ACCOR, est resté mystérieusement un investissement qui n’a pas encore vu le jour. Ce projet qui semblait être prometteur pour la wilaya occupe une assiette foncière dominant panoramiquement la baie d’Arzew avec une vue azuréenne sur mer stimulant la clientèle la plus exigeante. On estime, par ailleurs, que le terrain concédé à la chaîne est l’un des sites des plus beaux de la façade maritime de la ville de Mostaganem. Ce terrain, jouxtant ‘’Sahat El Mouqawama’’ est resté clôturé mais il est certain que la chaîne ACCOR a abandonné le chantier car même l’entreprise chinoise est invisible par l’arrêt de ses travaux. Sur le plan de l’urbanisme, cette assiette abandonnée pourrait être récupérée pour bien d’autres équipements utiles au développement local. Il est connu que la loi de l’investissement préconise l’annulation des assiettes foncières dont les projets n’ont pas été concrétisés dans les délais, sauf qu’à Mostaganem, le projet d’IBIS Hôtel s’est arrêté à une simple clôture avec des annotations chinoises. Une interrogation qui nous renvoie vers la non application de la règlementation car beaucoup de citoyens ne s’expliquent pas une telle situation. En revanche, la wilaya encourage l’investissement touristique. D’après certaines analyses des causes de cette interruption, il nous a été expliqué que la nature du terrain ne pouvait pas recevoir une infrastructure de la taille d’un hôtel comme IBIS. Les connaisseurs des lieux, un endroit mystique surnommé «DAR EL KHALA» était à l’époque une cave viticole qui s’appelait «SAVIGNON». Une cave qui, avec ses demi-douzaines de cuves, alimentait les bateaux citernes d’exportation de vins de l’époque coloniale. La cave a disparu mais les cuves en béton armé sont restées dressées comme des bunkers en bas du terrain convoité par IBIS. Cette assiette, une falaise dominant le côté ouest du port commercial, a été remblayée et convertie en parking du projet de l’actuelle «Sahat El Moukawama».Certains affirment qu’après l’entame des travaux on s’est rendu compte des contraintes du terrain et on a abandonné. Sauf que ce site ne peut rester clôturé alors que cette façade doit servir à autre chose qui ajouterait à la ville un atout autre qu’un hôtel. Ceci soignerait davantage l’image de cette belle ville méditerranéenne vue à partir de la mer. Aujourd’hui, Mostaganem, notamment le chef-lieu, ne peut plus se permettre d’avoir une clôture à la place d’un hôtel. Aujourd’hui, sept années après, une réponse reste à donner. Pour des objectifs touristiques, les autorités de la wilaya sont entrain de traiter la façade maritime mais ne peuvent pas laisser un point noir à même le circuit des visiteurs qui est la RN11.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tourisme à Mostaganem. Les préparatifs de la saison estivale optimisés au maximum

Lors d’un conférence de presse ...

Mostaganem. Le wali met le cap sur la saison estivale

L’un des défis majeurs à ...

Mostaganem. Dr Mohamed Merouani, nouveau commissaire du festival national du «Melhoun»

A l’occasion de la célébration ...

Université « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem. Colloque à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement

A l’occasion de la Journée ...

Activités partisanes à Mostaganem. Le RND au cœur de l’action

Le Bureau de la wilaya ...