Accueil » ORAN » Hôtel de ville. A quand la fin de réhabilitation de la partie interne ?

Hôtel de ville. A quand la fin de réhabilitation de la partie interne ?

Le projet de la réhabilitation de l’Hôtel de ville d’Oran, ce mo-nument historique datant de l’époque coloniale, a été réduit à la dernière minute à la restauration de la façade principale et des murs extérieurs pour lesquels, rappelons-le, un pactole de 26 milliards avait été alloué alors qu’il s’agissait en plus de la réhabilitation de la partie interne, de ses épigastres et de ses salles et bureaux, terrasse et toits compris, laissés en leur état piteux. Ce gigantesque projet qui tenait à coeur la municipalité, soucieuse de réhabiliter l’image d’une ville qui aspire à un rang métropolitain et méditerranéen, visait éventuellement à réhabiliter les citoyens de cette ville millénaire (ndlr créé en l’an 901) avec leur patrimoine culturel et historique de façon que ces derniers s’approprient de leur identité civilisationnelle riche. Malheureusement et subitement d’ailleurs, malgré les promesses de livrer ce chantier en sa totalité avant les JM de 2022 pour qu’il serve de destination incontournable d’accueil des touristes et des délégations en visite à Oran, compte tenu de l’étendue du talent de l’architecte qui a construit ce monument, tout comme l’Opéra d’Oran, les citoyens oranais seront fort surpris de voir que les travaux de restauration de la partie interne et des entrailles de la bâtisse sont à l’arrêt depuis voilà cinq ou six années, date où avait été achevée la réhabilitation extérieure. «La commune qui veut rattraper le temps perdu, est en train d’étudier les moyens adéquats pour relancer la réhabilitation de la partie interne étant donné qu il s’agit-là de l’un des symboles de l’identité de cette grande ville», nous a-t-on confié dernièrement de sources proches. «Le bureau d’études s’était engagé, il y a près de cinq années devant les responsables concernés, à finaliser ce projet mais on croit savoir qu’un problème de financement supplémentaire s’imposait à cette époque», ajoute la même source estimant que «si l’Hôtel de ville venait à être entièrement réhabilité et par-là même rendu fonctionnel avec entre autres sa méga salle de conférences multi standing qui peut accueillir même les ambassadeurs et salles de réunions dont celle des délibérations de l’Exécutif communal, ce serait vraiment beau à voir et on pourra ainsi dire que l’un des projets anciens et ambitieux en stand by de cette ville est enfin réceptionné». Le nouveau wali d’Oran qui vient à peine de prendre ses fonctions à la tête de la wilaya, a, devant lui, un certain nombre de chantiers «inachevés», dans le cadre de la poursuite de la dynamique du développement local et qu’il va falloir donc relancer.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...