Accueil » SPORT » Hommage à Djelloul Belkacem (CRB MERS El-Hadjadj). Le génie est parti

Hommage à Djelloul Belkacem (CRB MERS El-Hadjadj). Le génie est parti

Par Amari Amar

S’il était encore parmi nous, il aurait soufflé sa 58ème bougie, sous le regard attendri de ses enfants. Depuis sa création, le CRB Mers El-Hadjadj a eu des joueurs de grande valeur dans des styles différents. Mais la manière de Djelloul Belkacem aura été inégalable, il existe chez nous beaucoup d’exemples de cette race d’hommes passionnés qui ont fait l’histoire de notre football. Il suffit simplement d’y réfléchir pour mener à bien cette œuvre. Mais notre objectif ne pourra être atteint que si nos interventions peuvent contribuer à renforcer la prise de conscience de tous les sportifs, en s’attelant sans complexe, si complaisance seulement pour le sport.
Tous les habitants de Mers El Hadjadj, ayant vécu les exploits du défunt Djelloul Belkacem insiste sur les qualités exceptionnelles de ce monument du football. C’était un virtuose du ballon, comme l’était Mozart au violon. Il était numéro 6 du CRB Mers El-Hadjadj. l’accueil du public, était constamment empreint d’une grande sympathie envers Belkacem qui était un mélange subtil de tendresse d’admiration et de gratitude. Il brilla aux côtés des BAKHTI ,MALFI, DAHO, MOKHTFI, KALKOL et MEDABBAR qui ont écrit l’une des meilleures pages de l’histoire du football de village populaire à un riche passé footballistique.
Le CRB Mers El Hadjadj à bien fait souffrir ses adversaires par le défunt virevoltant Belkacem, cet ancien athlète a fait toutes ses classes au sein du CRBMEH et sacrifié sa vie pour l’épanouissement de la jeunesse malgré les offres reçues de la part des clubs huppés de l’Oranie. Il est resté fidèle au CRBMEH de l’époque ainsi qu’il a effectué un parcours des plus honorables au sein du club de son village natal. Durant sa carrière footballistique, il a fait un exemple pour toute la famille sportive et un dirigeant respecté et respectable, sincère et très attaché à son club et à la formation des jeunes. Belkacem, sa remarquable technique s’est constamment distinguée par la puissance de sa frappe de balle qui a fait trembler de nombreux poteaux et autres transversales. Il savait construire et il marquait un grand nombre de buts dans des positions incroyables, il maniait à merveille les crochets, les petits ponts et autres « pichenettes  » qui désarçonnaient ses vis-à-vis et émerveillaient, il avait atteint les sommets et il souffrirait de cibler son nom pour s’apercevoir, qu’il ne figurait plus seulement comme sportif, mais comme une vedette d’actualité, sa touche de balle, sa vision du jeu, ses passes au millimètre, ses dribbles, ainsi que ses déroutantes feintes diaboliques, aux grandes qualités humaines qui n’a laissé que de bons souvenirs. Certainement le plus doué, Belkacem était un énorme footballeur, un très grand parmi les plus grands. C’était l’attraction principale sur les terrains, le CRB MEH des années 80 était une équipe très forte, par le génie de ses joueurs, plus particulièrement par la magie de son petit lutin portant le numéro 6. Belkacem qui était de ceux qui ne vous laissent jamais vous ennuyer dans un match de football. C’était quelqu’un qui avait toujours un truc à faire pour soulever les foules, il était tout simplement hors commun. Un soir de novembre de la saison 1985-1986 dans un stade communal de Mers El Hadjadj plein à craquer, le CRBMEH recevait le CRB oued Tlelat. Les coéquipiers de Zoubir Abderrahmane firent l’essentiel dans le match et menèrent par un but à zéro. A été donc sans conteste le meilleur de tous et le plus spectaculaire. Lorsqu’il ne restait qu’un tout petit quart d’heure à jouer. Le CRBEH très mal inspiré en cette fin d’après-midi d’automne, roulait tout droit vers sa première défaite de la saison. Soudain l’artiste le virtuose, le génie qu’était Djelloul Belkacem, se réveilla, il toucha un ballon à hauteur du rond…, dribbla un, deux, puis trois joueurs adverses, joua en relais avec DAHO AZIZ, feinta un autre défenseur, puis s’arrêta net, il leva la tête et d’une pichenette, secoua les filets adverses. Le stade communal de Mers El Hadjadj s’enflamma, Belkacem c’était ça, c’était cette étincelle qui allume tout un stade par un coup de patte « magique « . Un génie qui surgissait de nulle part pour faire son numéro d’équilibriste. Enfin, il appartient à cette race de joueurs qui respirent la finesse et la technique, mais il faut être Belkacem pour en réussir si souvent, à une époque, où les défenses savaient faire le ménage avec des arguments musclés.
Même à la fin de sa carrière, les puristes se déplacent en masse pour assister aux matches de ce lutin de choc, qui s’identifia de longues années durant aux merveilleuses péripéties de l’équipe de Sidi Amar (Béthioua), Djelloul Belkacem possède un passé glorieux historique depuis son arrivée au secteur sportif. Ainsi que l’expérience qu’il a acquise en côtoyant de près les gars du chabab de Mers El Hadjadj en particulier. Même s’il a quitté les terrains depuis longtemps, il est resté attentif des classes du football. Sa bonté et sa disponibilité faisaient de lui un interlocuteur privilégié de ses amis. On l’appelait de toutes parts afin qu’il renseigne sur les anciens joueurs, ou les matchs du passé, il était l’une des mémoires les plus fiables et les plus objectives du monde du football de son époque voire une bibliothèque qui vient malheureusement de nous quitter. Sacré Mers El Hadjadj qui a enfanté tant de grands footballeurs qui savent donner le ton pour faire vivre le groupe à leur propre rythme tout en permettant d’offrir au public de ses prouesses et exploits qui font le spectacle. BELKACEM qui a été un grand en son temps possède un riche palmarès en tant que joueur au CRB Mers El Hadjadj puis au NRB Béthioua, nous laissant mille et une anecdotes que l’on ne se lassera jamais de raconter.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tempête politique aux États-Unis après la perquisition du domicile de Trump. “Personne n’est au-dessus des lois”

Une première étape vers un ...

Taïwan. «Des avions et des navires de guerre» chinois à 20 km des côtes

Taïwan a fustigé vendredi 5 ...

L’Onu avertit. La Corée du Nord prépare son premier essai nucléaire depuis 2017

Des travaux de construction d’une ...

Afghanistan. Les États-Unis ont tué al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda

Le chef d’Al-Qaïda, l’Égyptien Ayman ...

Traite des êtres humains. Le HCR plaide pour plus de protection le long des itinéraires

Les services de protection font ...

%d blogueurs aiment cette page :