Accueil » ACTUALITE » Hausse injustifiée des prix et pratiques commerciales illégales. Zitouni hausse le ton

Hausse injustifiée des prix et pratiques commerciales illégales. Zitouni hausse le ton

Le gouvernement via son ministère de commerce annonce sa décision de durcir le ton et les mesures contre les pratiques commerciales illicites. Parmi toutes ces mesures il y a celle qui est «considérablement inédite» et qui consiste à transformer pour la première fois les marchés de gros des fruits et légumes en pôles commerciaux alimentaires. L’idée est géniale à même de permettre un approvisionnement régulier des citoyens à des prix compétitifs ou concurrentiels. Devant les hausses injustifiées enregistrées dans le marché de certaines wilayas du pays, le ministre du commerce n’entend pas abdiquer pour annoncer une série de mesures répressives contre les coupables des pratiques commerciales illégales. Tout compte fait, l’approche du mois de ramadhan nourrit aux commerçants notamment ceux du gros une bien fâcheuse habitude d’augmenter les prix des fruits et légumes sans épargner ceux de produits alimentaires de nécessité. Une pratique devenue à la peau dure mais contre laquelle le ministère de commerce semble, aujourd’hui plus que jamais, décidé à sévir pour donner du concret aux instructions fermes du président de la république, Abdelmadjid Tebboune, sur les approvisionnements justes et équitables des consommateurs en produits alimentaire dits stratégiques. Pour atteindre cet objectif, le ministère du commerce a concocté un joli plan afin de déjouer les intentions des commerçants et distributeurs qui espèrent renouer avec les hausses abusives ou illégales. Il s’agit de transformer les marchés régionaux des fruits et légumes en pôles de distribution alimentaire où en plus des fruits et légumes, d’autres produits alimentaires seront également disponibles à des prix abordables par les ménages aux bourses moyennes. Il n’est donc un secret pour personne que les quelques semaines qui précèdent le mois sacré constituent, chaque année, une «opportunité» pour les accros parmi les commerçants et les opérateurs afin d’augmenter les prix de produits de consommation, alors que la marché est en pleine florescence en raison de leur large disponibilité tant à la source, c’est à dire à la production qu’à la consommation. Le Ministre du Commerce, Taïeb Zitouni, a en effet annoncé des efforts pour dynamiser les marchés régionaux de gros des fruits et légumes pour qu’ils deviennent des pôles de distribution alimentaire. Lors de sa visite à Ouargla, le Ministre inspecte le marché régional de gros des fruits et légumes. Accompagné du Wali et des membres du Conseil de Renouveau Économique Algérien, Zitouni a souligné l’impératif de développer le réseau de distribution en impliquant tous les acteurs, assurant ainsi un approvisionnement régulier à l’échelle nationale. Le Ministre condamne fermement la hausse injustifiée des prix et les pratiques trompeuses qui lèsent les consommateurs, promettant des mesures sévères pour y remédier. Le ministre du Commerce, Taïeb Zitouni, a récemment affirmé l’engagement de son Ministère à renforcer les marchés régionaux de gros des fruits et légumes en Algérie, il a fait cette déclaration lors de sa visite à Ouargla, où il a inspecté le marché régional de gros des fruits et légumes, en compagnie du Wali et de membres du Conseil de Renouveau Économique Algérien. L’objectif principal de cette initiative est de transformer ces marchés en espaces commerciaux dynamiques, facilitant la distribution de produits alimentaires à grande échelle. Le Ministre a souligné l’importance de fournir des produits à des prix compétitifs pour les citoyens, en renforçant la collaboration entre les secteurs public et privé. Dans cette perspective, le Ministre a également insisté sur la nécessité de développer le réseau de distribution en impliquant tous les acteurs, y compris les producteurs, les commerçants et les opérateurs économiques. Cette démarche vise à garantir un approvisionnement régulier à travers le pays. Par ailleurs, le Ministre a exprimé sa ferme opposition à toute pratique commerciale abusive, notamment la hausse injustifiée des prix et les tactiques trompeuses qui portent préjudice aux consommateurs. Il a averti de mesures sévères contre ceux qui enfreignent les lois commerciales et les droits des consommateurs, afin de protéger les intérêts des citoyens. En conclusion, le Ministre du Commerce a réaffirmé l’engagement du gouvernement algérien à promouvoir un environnement commercial sain et équitable, favorisant la croissance économique et le bienêtre des citoyens.

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Politique de meurtre, arrestation arbitraire, torture, déplacement forcé et génocide. Les enfants palestiniens, premières victimes de l’horreur

Désormais chaque enfant palestinien où ...

7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF). A la recherche d’une vision commune

Quel avenir pour le gaz ...

Unité de production de MTBE d’Arzew. Projet stratégique d’autosuffisance

L’essence au plomb c’est bien ...

L’Algérie veut renforcer sa sécurité numérique. Cybersécurité : le rempart

Quelle stratégie à adopter pour ...

7.000 enfants ont perdu leurs familles et 1,2 million de personnes souffrent de traumatismes psychologiques. Le monde a abandonné Ghaza

L’étau se resserre de plus ...