Accueil » ORAN » Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 km à l’Est de la wilaya d’Oran et jouissant d’un potentiel agricole estimable, la commune de Hassi Mefsoukh a réceptionné plusieurs projets de développement local notamment dans le domaine rural durant l’année 2022. Le président de l’assemblée communale a soulevé dernièrement le lancinant problème relatif «à l’indisponibilité d’assiettes de terrain susceptibles d’abriter des projets d’habitat rural». Les communes ont réceptionné des projets d’habitat rural mais certaines d’entre elles seraient en proie au manque d’assiettes. Certains terrains sont constitués en majeure partie dans le domaine agricole de la commune de Hassi Mefsoukh. «Des terrains urbanisables sont situés dans le périmètre agricole à faible rendement ou abandonné et pouvant servir à 20 habitations rurales dont la réalisation cependant nécessite un arrêté de transfert du wali pour pouvoir entamer les procédures», a souligné, lundi, le maire de Hasssi Mesfoukh, en marge d’une réunion d’un Exécutif de wilaya présidé par le Secrétaire général laquelle était dédiée aux projet d’habitat rural dans les communes. Il existe, rappelons-le, des décrets exécutifs portant régularisation des contraintes liées à la disponibilité du foncier pour la mise en œuvre des projets de l’Etat à utilité publique qui ont été promulgués pour surseoir aux retards qui freinent la dynamique du développement local notamment en ce qui concerne le programme de l’habitat rural. Le président de l’assemblée communale en question suggère en effet «de mettre en œuvre le lancement des projets inclus dans le périmètre d’urbanisation conformément aux textes». D’autres sources évoquent la possibilité de «recourir à une décision du ministère de l’Agriculture pour notifier et légaliser le transfert de la nature juridique des terrains agricoles dans le cas où il s’avérerait après enquête d’habilitation menée par les services de la Direction agricole que ces derniers ne sont pas exploités ou abandonnés pour que ces projets d’habitat rural qui souffrent d’un manque d’ assiettes, puissent être lancés sur le terrain dans les délais requis», reste, diront-elles, que cela nécessite un certain temps de démarches».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...

En raison de la crise diplomatique avec l’Algérie. Les factures salées de l’Espagne

Déjà, acheter de l’Espagne devait ...