Accueil » ORAN » Hassi Bounif. Une commune défigurée par les ordures

Hassi Bounif. Une commune défigurée par les ordures

Une simple virée à travers ses quartiers pourrait suffire pour découvrir cette réalité amère qui ne cesse de décevoir aussi bien ses habitants que ses visiteurs. Ce constat qui revient tel un leitmotiv dans la bouche de tout un chacun, sur l’ampleur de la saleté qui affecte tous les coins et recoins, cette commune perd de plus en plus son prestige et ne cesse de voir son image de marque amochée. Le phénomène qui n’a pas manqué d’attirer l’attention des citoyens, c’est la saleté qui caractérise certaines ruelles de cette commune qui n’a pas été épargnée par la clochardisation avancée que connaissent, depuis quelques années, la plupart des villes de la wilaya d’Oran. «Ce n’est pas en effet un problème de ramassage des ordures qui se fait plus au moins régulièrement, mais plutôt l’absence de balayage ; après le passage des éboueurs et en cours de journée, les rues sont de plus en plus sales, les détritus les jonchent à longueur de journée », ont remarqué les habitants des différents quartiers qui s’étonnent de plus voir passer les balayeurs à intervalles réguliers comme à l’accoutumée.  »Est-ce que cette mission de balayage a disparu ? Ce phénomène est constaté dans la majorité des communes de la wilaya d’Oran, les habitants se plaignent en plus de la poussière qui semble s’être incrustée dans les rues et cités. Elle est due, selon eux, à la boue charriée par temps de pluie. Celle-ci se dépose le long des trottoirs pour se transformer, en été, en poussière que le trafic automobile contribue à éparpiller rendant l’air irrespirable. Une réalité qui devrait inciter les élus municipaux à prendre les mesures nécessaires pour promouvoir et améliorer les conditions d’hygiène notamment chez les commerçants qui ne reculent devant rien pour le gain facile au détriment de la santé des citoyens ainsi que la propreté de leur ville. Une fois la journée terminée, ils laissent des tonnes de résidus de leurs marchandises et autres articles, c’est ainsi que des montagnes d’ordures s’y forment au grand dam des riverains. Les appels de la population ne trouvent, décidément, pas d’oreille attentive ou n’inquiétent les responsables et élus.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Quartiers résidentiels, zones marchandes, sites balnéaires… Une situation environnementale alarmante

Les rues des quartiers résidentiels, ...

Ecole docteur Saâdane (Delmonte). Des écoliers en danger

A Oran de nombreuses écoles ...

Restaurants, fast-foods, pizzerias… L’absence des règles d’hygiène est inquiétante!

Les restaurants, fast-foods et pizzerias ...

Environnement. La nécessaire lutte contre l’incivisme

Le constat est là, les ...

Prostitution. «Un autre fléau à combattre»

La prostitution est un sujet ...