Accueil » ORAN » Hassi Bounif. La commune sous l’emprise de l’anarchie

Hassi Bounif. La commune sous l’emprise de l’anarchie

Depuis des années les responsables et élus locaux de la commune de Hassi Bounif est d’Oran, cette localité qui englobe le hameau de Hassi Ameur et également deux grands quartiers, Hai Chahid Mahmoud et Douar Chorba, un petit hameau composé d’une centaine ou plus d’habitations, laissent se développer,comme une gangrène,le gigantesque capharnaüm qu’est devenue cette commune, un tour au niveau de cette localité et vous serez surpris de la liberté que s’octroient les gens en toute impunité. Tout le monde jette ses ordures et détritus n’importe où. Les trottoirs font office de dépotoir, pendant la journée c’est la cacophonie de tous les commerces hauts en couleur, saveur et odeurs. Les citoyens utilisent les trottoirs, les murs, dans l’anarchie totale sans rien payer à l’APC, et le soir c’est un vrai cimetière de saleté; des tonnes d’ordures et des eaux stagnantes…source de toutes les maladies. Devant cette situation hideuse, pourtant elle est commune et chacun a sa part de responsabilité. Hassi Bounif offre un lamentable spectacle d’une agglomération où la saleté triomphe le long de ses rues et avenues marchandes. Cet état de fait s’est installé en toute normalité dans tous les coins et recoins de la ville. Outre l’anarchie qui sévit en matière d’environnement. La commune en question et profitant d’un laxisme qui ne dit pas son nom ou d’une complicité inavouée, des gens s’adonnent à la construction illicite, agressant bien des terrains, les réserves foncières se rétrécissent telle une peau de chagrin. On a fermé les yeux sur toutes ces constructions qui prennent forme de jour comme de nuit. La cadence de ce phénomène a pris un rythme plus élevé. Le pillage des réserves foncières et l’extension anarchique des tissus urbains qui s’étaient exacerbés durant la décennie noire, et surtout, le silence complice au temps de l’ancien système où la majorité des walis et chefs de daïras étaient les premiers à dilapider le foncier.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En l’absence de contrôle et de l’application de la loi. Des cités neuves défigurées par des transformations anarchiques

La ville d’Oran a vécu ...

Environnement. Un minimum de discipline pour une ville propre

«La propreté fait partie intégrante ...

Nids-de-poule, affaissements, fosses… La voirie de tous les dangers

Le réseau routier d’une ville ...

Quartier de Choupot. Les rues Soufi Zoubida et Smain Med sombrent dans le désordre

A Hai Abdelmoumene (Ex-Choupôt), la ...

Drogue et psychotrope. Prévenir la consommation chez les jeunes

Le phénomène de la consommation ...