Accueil » ORAN » «Hasni» ou la chanson oranaise dans toutes ses dimensions. Un grand hommage lui sera dédié du 25 au 30 septembre à Oran

«Hasni» ou la chanson oranaise dans toutes ses dimensions. Un grand hommage lui sera dédié du 25 au 30 septembre à Oran

Oran, peut-être plus qu’Alger ou toutes les autres wilayas du pays, dispose d’un patrimoine culturel et civilisationnel riche et multidimensionnel qui a traversé les frontières. Ce qui fait courir derrière elles, les organisateurs des grandes manifestations et les organisations internationales de défense de patrimoine. La célébrité de «Hasni Chakroune», plus connu par «Cheb Hasni», ce virtuose de la chanson sentimentale, un pur produit du terroir où l’art et la musique sont dans toute leur véritable dimension, a inspiré des générations entières en Algérie à l’étranger où les recherches documentaires de chaînes télé spécialisées de l’art ne manquent pas de retourner en arrière et de diffuser le talent, du génie que fut Cheb Hasni et son influence sur les jeunes de l’époque et d’aujourd’hui. Enfant d’une famille pauvre du quartier populaire Gambetta, il enchanta plusieurs années, de son vivant, le public oranais malgré qu’il fut mort assassiné jeune à l’âge de fleur, 26 ans, le 29 septembre 1994 à Oran, laissant derrière lui une production intense, clips, vidéo live, concerts et une biographie quasiment pleine. Le « Rossignol du raï », ainsi que le baptisèrent les spécialistes, a tenu en haleine les chercheurs du patrimoine musical oranais ou des pans encore enfouis de sa vie musicale sont l’objet de découvertes. Pour perpétuer la mémoire du regretté Hasni, un hommage lui sera dédié du 25 au 30 septembre prochain, d’abord au théâtre régional, Abdelkader Alloula, classé en 2020 patrimoine national puis au Théâtre de Verdure, portant son nom sis au terminus du Boulevard de l’ALN (front de mer) où un concert clôturant l’hommage le 30 septembre est prévu avec la participation d’une pléiade d’artistes du pays. L’association Art – Culture et protection du patrimoine musical algérien a concocté un programme cousus haut la main, afin de redonner à ce «symbole» de la musique oranaise, particulièrement à la chanson rai, sa vraie portée culturelle entrant dans la vulgarisation de la diversité de l’identité culturelle algérienne. Tout comme il est prévu, le dépôt de gerbes de fleurs à Gambetta son quartier natal et au cimetière d’Ain Beida où il fut inhumé outre un tournoi foot au stade de l’association « La Radieuse », puisque feu Hasni, en plus de son talent musical inouï et reconnu, était avant l’entame de sa carrière de chanteur de raï, un joueur de foot.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Des mégaprojets et des investissements attendent leur finalisation d’ici 2027. L’Algérie bientôt sur le podium des puissances économiques

L’Algérie se métamorphose depuis 2019 ...

Campagne nationale de Pêche du thon rouge. Oran participe avec plus de 116 tonnes et 02 navires thoniers

Pas moins de 116, 4723 ...

Le paysage préélectoral s’installe progressivement. Course à la présidentielle

La décision du Président de ...

Coup d’envoi du Recensement général de l’Agriculture 2024. Le wali insiste sur la sensibilisation autour de l’évènement

C’est sous le thème «données ...

Un décret concernant la construction automobile modifie et complète un précédent, publié au Journal officiel. Et ça repart !

Quelle sera au fait la ...