Accueil » MONDE » Haïti. Le président Jovenel Moïse, assassiné à son domicile

Haïti. Le président Jovenel Moïse, assassiné à son domicile

L’épouse du président a été blessée dans l’attaque qui a eu lieu à son domicile dans la nuit de mardi à mercredi, selon le premier ministre, qui s’apprêtait à céder sa place. L’événement menace de déstabiliser un peu plus le pays le plus pauvre des Amériques, déjà confronté à une double crise politique et sécuritaire. Le président d’Haïti, Jovenel Moïse, a été assassiné par un commando dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet, a annoncé le premier ministre sortant, Claude Joseph. « Le président a été assassiné chez lui par des étrangers qui parlaient l’anglais et l’espagnol. Ils ont attaqué la résidence du président de la République», a-t-il déclaré mercredi dans un communiqué, assurant que « la situation sécuritaire est sous contrôle». L’épouse du président a été blessée dans l’attaque qui a eu lieu vers 1 heure locale (7 heures, heure française) et hospitalisée, a précisé M. Joseph. Il a appelé la population au calme et ajouté que la police et l’armée allaient assurer le maintien de l’ordre. Les rues de la capitale, Port-au-Prince, étaient calmes mercredi matin, sans présence renforcée de la police ou des forces de sécurité, selon des témoins. Venu du monde des affaires, Jovenel Moïse, 53 ans, avait été élu président en 2016 et avait pris ses fonctions le 7 février 2017. Lundi, il avait nommé un nouveau premier ministre, Ariel Henry, un médecin chirurgien de 71 ans. Le précédent chef de gouvernement, Claude Joseph, n’a même pas tenu trois mois à ce poste. Le nouveau premier ministre a assuré mardi avoir que la priorité du gouvernement restait la préparation des élections, qui devront se dérouler dans un « environnement propice», une éventualité qui semble lointaine, vu l’instabilité actuelle dans le pays. Quelques heures après l’annonce de l’assassinat du président, la République dominicaine a ordonné la «fermeture immédiate» de sa frontière avec Haïti, sur l’île d’Hispaniola. Il s’agit «d’une attaque terrible, une attaque tragique, ayant ciblé le président d’Haïti et sa femme au cours de la nuit», a réagi Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche, à Washington. «Nous sommes prêts à assister sous n’importe quelle forme la population d’Haïti, le gouvernement d’Haïti, s’il y a une enquête», a-t-elle ajouté.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli Crise ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli Crise ...

Législatives en France. Comment Emmanuel Macron désignera-t-il le Premier ministre ?

Le 9 juin, après la ...

Manifestations anti-RN. Jusqu’à 350.000 personnes attendues samedi dans les rues de France

Alors que 50.000 à 100.000 ...

Le Carrefour de Mostaganem

Lors d’une conférence de presse. ...