Accueil » CHRONIQUE » Guerre et économie

Guerre et économie

Une guerre ne saurait se contenir aux aspects combattants et l’usage des armes. Elle s’expose à tous les autres aspects de la vie, notamment l’économie et les finances. En plus, de l’assistance militaire très importante, fournie par les occidentaux aux Ukrainiens, en vue de tenir le coup face à l’invasion russe, ils ont procédé à la fermeture de toutes les frontières terrestres, maritimes et «célestes», façon d’affaiblir les potentialités économiques de la Russie. Mais, cette dernière va-t-elle abdiquer à la volonté des occidentaux? Rien ne laisserait croire à cette «blague»… Les Russes auraient, paraît-il, prévu toutes les réactions des pays de l’OTAN et les moyens adéquats pour y résister …De toute façon, même, si ce «blocus» va durer dans le temps et l’espace, la Russie aurait à son avantage d’autres issues, afin d’échapper aux répercussions négatives du siège économique décrété à son encontre par les pays occidentaux. Nous avons à titre d’exemple la Chine, l’Iran et la Corée du nord, les alliés inconditionnels de Poutine. Ces derniers pourraient bien servir de brèches pour s’esquiver à la politique de la strangulation économique. D’autre part, si ce blocus durerait aussi longtemps que prévu, il se pourrait qu’il aille inciter Poutine à devenir plus agressif à un degré qui pourrait nous laisser penser à un probable recours aux armes dissuasives. C’est, justement, sur cette force dissuasive, que le Tsar du Kremlin comptait plus qu’à toute autre chose pour tenir au respect ses adversaires occidentaux. Le caractère opiniâtre, belliqueux et jusqu’au-boutisme du président Poutine, qui ne recule, pratiquement, devant rien, même face à l’embargo économique des pays de l’OTAN, nous incite à plus d’une raison de croire au crépuscule d’un semblant de paix mondiale qui tenait déjà à un fil d’araignée. L’hypocrisie occidentale s’était étendue jusqu’à la très sportive FIFA, afin de semer un amalgame entre la politique des va-t-en guerre européens et le sport qui est – selon leurs dires- une discipline conçue pour la santé, le bien-être et encore pour les rencontres et les échanges entre les citoyens de la Terre, sans distinction de race ou de religion. Ainsi, la Russie, selon ces mesures expéditives de la FIFA en répondant positivement à la volonté des politicards, serait exclue de la prochaine Coupe du Monde. Il n’y a pas si longtemps, la même FIFA interdisait toute implication de la politique dans le sport, lorsque certains sportifs arabes réputés avaient à titre d’exemple manifesté leur solidarité avec le peuple palestinien martyre: les cas de l’Egyptien Aboutrika et l’Algérien Norine.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...