Accueil » CHRONIQUE » Guerre en Ukraine Blé et pétrole en hausse

Guerre en Ukraine Blé et pétrole en hausse

« Les désastres des uns donnent
profits à d’autres» El Mutanabbi

C’est normal, selon la logique de la guerre comme ça a été depuis la nuit des temps, le terme guerre, c’est également une autre façon pour exprimer la catastrophe et la désolation. Toutefois et par la même occasion d’autres nations et d’autres pays plus ou moins éloignés du théâtre des combats et non concernés par les hostilités en cours..Ces peuples non concernés vont sûrement, profiter de cette macabre situation…prenons le cas de l’Algérie, un pays exportateur du pétrole et du gaz va surement se trouver en position du grand gagnant de cette guerre, notamment quand on sait que les prix du pétrole comme ceux du gaz vont connaître une hausse fulgurante, pendant cette crise..C’est le cas contraire pour la hausse du prix du blé qui va, quant à lui, monter en flèche.. Cela serait une très mauvaise affaire pour l’Algérie gros importateur des céréales..Pourquoi, un gros importateur des céréales, alors qu’il ne s’agit pas du Bahreïn ou du Qatar, des micro-Etats désertiques, pratiquement invisibles sur la carte..Nous parlons, en effet, de l’Algérie et de sa superficie continentale, de ses huit millions d’hectares arables et fertiles. Nous parlons d’un pays trop riche par son pétrole, par son gaz et ses innombrables richesses.. Mais hélas, il se trouve pauvre par ses responsables inconscients et incompétents…le blé est un produit agricole stratégique, le premier parmi les premiers destinés à la consommation quotidienne du citoyen…il a fallu prendre en considération cette importance vitale du blé et des céréales pour la survie des gens et par conséquence mettre sur pied une stratégie gouvernementale dans ce sens. Nous ne sommes pas en train d’évoquer les bananes ou les fraises. C’était à plusieurs reprises que j’avais entendu et écouté des responsables parler de la fameuse «sécurité alimentaire». Par contre, et pour faire face à la demande de plus en plus pressante des céréales, au fur et à mesure que la population de l’Algérie augmente, les gouvernements précédents ont tout le temps eu recours aux solutions les plus faciles…vendre du pétrole et acheter les quantités nécessaires du blé et du coup acheter la paix sociale. Les factures de ces chargements de blé s’élevaient dans les années 2004 à 2019 à une moyenne annuelle de 600 millions d’euros..c’était la quantité achetée à la France.. Et, depuis que les relations se sont brouillées avec la France avec l’avènement du nouveau régime post-hirakien, c’est la Russie qui a pris la relève de nous fournir notre pain quotidien…la Russie est en guerre contre l’Occident. Elle subit depuis une dizaine de jours un blocus qui va gêner ses activités commerciales avec ses clients étrangers!? ..

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...

L’obésité, l’inquiétant nouveau phénomène

Les milieux scientifiques et médicinaux ...

Cybersécurité

En arrivant chez nous, la ...

Quand l’Etat travaille pour le citoyen

La souveraineté du peuple, c’est ...

Israël défie le monde avec sa logique meurtrière

Israël est une base américaine ...