Accueil » ACTUALITE » Grève des contrôleurs aériens en France. Les vols d’Air Algérie touchés

Grève des contrôleurs aériens en France. Les vols d’Air Algérie touchés

Un vendredi noir s’annonce sur le ciel français en raison notamment de la grève des contrôleurs aériens. Un vol sur deux est annulé. Air France décide l’annulation de 55 % de ses vols à court et moyen termes. Quelles répercussions sur la compagnie nationale Air Algérie et les voyageurs, notamment les émigrés en séjour en Algérie ? Cette demande de l’administration française pour les vols fait suite à un préavis déposé par le principal syndicat de la profession appelant à une hausse des salaires. Afin d’anticiper des retards de vols et de perturbations significatives, la direction générale de l’aviation civile a demandé, mardi 13 septembre, à l’ensemble des compagnies desservant la France de «réduire de moitié les vols durant la journée de vendredi». Cependant, malgré la demande préventive de l’administration française visant à se prémunir contre tout désagrément susceptible de causer certains soucis aux voyageurs notamment ceux parmi eux ayant réservé leurs billets, de sérieux remous sont à prévoir sur l’ensemble du territoire français alors qu’en Algérie un silence radio entourait jusqu’à mercredi en début de journée sur la question. A quarante-huit heures de l’entrée en vigueur de la grève des contrôleurs aériens en France, pas de disposition ni anticipation préconisée par la compagnie nationale à l’effet de rassurer ses clients jusqu’à ce mercredi. Tout compte fait, les compagnies aériennes desservant la France sont appelées à réduire de moitié leurs vols durant la journée du vendredi 16 septembre, suite à une grève des contrôleurs aériens. Air France, qui a annoncé mardi l’annulation de la moitié de ses dessertes pour ce vendredi, semble avoir ainsi pris de l’avance sur les autres compagnies dont la compagnie aérienne nationale, Air Algérie « n’a rien communiqué jusqu’ici (ndr mercredi 14 septembre en début de journée sur la question » a confié sous l’anonymat une source bien placée. «Peut-être qu’elle le ferait l’après-midi tard de la journée de mercredi 14 septembre ou au plus tard jeudi, mais ceci n’explique pas toujours tant de retard dans la communication avec les clients» ajoute notre source. Fait pour le moins étrange, il n’y a pas que la compagnie nationale, plusieurs autres compagnies mondiales n’ont rien communiqué sur ce sujet. L’annonce de la grève qui s’ajoute à la non connaissance jusqu’à mercredi par les clients d‘Air Algérie des dispositions préventives qu’ils doivent adopter pour faire face à une probable perturbation des vols durant la journée de vendredi, ont laissé ces derniers perplexes et dans l’expectative totale. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) française a demandé aux compagnies aériennes desservant la France l’annulation d’un vol sur deux prévus pour la journée du vendredi 16 septembre. « Du vendredi 16 septembre à 6 heures du matin jusqu’au samedi 17 septembre à 6 heures du matin, le trafic aérien sera fortement perturbé sur l’ensemble du territoire national », prévient la DGAC dans un communiqué publié, mardi 13 septembre, tout en recommandant aux passagers de reporter leurs voyages prévus entre le 16 et le 17 septembre. A deux jours de cette grève, les clients d’Air Algérie ne savaient toujours pas quelles mesures ils devraient prendre. «Un nombre très important de vols est assuré entre la France et l’Algérie mais on n’a toujours rien communiqué» assure un client de la compagnie nationale. Plusieurs internautes s’interrogent si les vols d’Air Algérie programmés pour vendredi de et vers la France sont concernés ou non par l’annulation. Il faut signaler qu’à la lecture du communiqué de la DGAC, l’ensemble des compagnies assurant les vols de et vers la France sont concernés par l’annulation d’un vol sur deux. Il serait fort certain que les vols de la compagnie Air Algérie à l’instar de ceux de Tassili Airlines ne seront pas épargnés par les effets de cette grève des contrôleurs français. Les autres compagnies étrangères desservant l’Algérie, à savoir Transavia, ASL Airlines, Vueling et Volotea n’ont également rien communiqué là-dessus, ce qui ajoutait du mystère selon les spécialistes. Air Algérie s’est enfin exprimé sur cette grève ce mercredi. En effet, le porte-parole de la compagnie, Amine Andaloussi, a affirmé au journal VVA que la compagnie algérienne a été « saisie par la DGAC pour réduire les vols à 50% ». Il a assuré qu’Air Algérie a pris ses dispositions. « Aussitôt l’alerte reçue, une cellule de suivi a été mise en place par Air Algérie, sur la demande du directeur général, M. Benslimane, et ce, pour adopter un dispositif par rapport à la demande de baisser de 50 % du programme des vols », affirme Amine Andaloussi. Ainsi, le porte-parole d’Air Algérie indique que « la compagnie nationale suit l’évolution de ce préavis de grève » et qu’elle a mis en place un dispositif pour s’organiser. Un dispositif qui « est en train d’être peaufiné », selon le porte-parole de la compagnie qui ajoute que la cellule de suivi a « déjà entamé son travail ».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...