Accueil » ORAN » Grève de 8 jours du 28 janvier à février 1957. La direction des Moudjahiddines à l’œuvre

Grève de 8 jours du 28 janvier à février 1957. La direction des Moudjahiddines à l’œuvre

Dans le cadre du programme continue tracé par la Direction des Moudjahiddines de la wilaya d’Oran sous l’égide du wali, Sayoud Said, marquant l’événement célébrissime de la grève des huit (8) jours de 1957 marquant le ralliement somme tout historique des algériens à sa révolution pour barrer la route aux partisans de l’Algérie française (08 janvier), une riche activité a été organisée dans la wilaya d’Oran. Pourquoi en ce 4 février 2024 ? Parce que c’est un fait important ancré dans la révolution, un «aboutissement de l’action du CCE». Décidée par le Comité de coordination et d’exécution (CCE) du Front de libération nationale (FLN), du 28 janvier au 04 février 1957, cette grève générale dont la préparation a été confiée aux commandants des six (06) wilayas, avait pour objectif de rallier le peuple, dans toute sa composante, notamment les travailleurs, les commerçants et les artisans, à sa cause légitime et à l’action révolutionnaire, de réduire à néant les allégations de l’occupant qui qualifiaient les moudjahiddines de « Hors la loi » et de mettre à nu les crimes du colonisateur, tout en affirmant que le FLN était le seul représentant légitime du peuple algérien. Dans le cadre de la commémoration du 67ème anniversaire de cette date, considérée un tournant dans l’histoire des la révolution, le Musée dus Moujahid de l’USTO a connu depuis plusieurs jours déjà et particulièrement en ce 4 février 2024 une effervescence inhabituelle avec la participation de l’Organisation nationale des Moudjahiddines (ONM), l’Organisation nationale des Grands invalides de la Guerre d’Algérie (ONGIGA), l’Union nationale des commerçants et des investisseurs (UNCI) ainsi que d’autres organisations en plus de al société civile oranaise sans oublier les membres de la famille révolutionnaire et les élus de l’APW. Pour rappel, la grève des 8 jours a contribué à atteindre le principal objectif de la révolution nationale, en amenant l’ONU à inscrire la question algérienne à l’ordre du jour de sa 11ème Assemblée générale dans le cadre du droit des peuples à l’autodétermination, et ce à la demande du groupe arabo-islamique. Répondant à l’appel de masse du FLN, le peuple a asséné un véritable coup à la France coloniale qui a tenté par les massacres de civils et la répression et les internements sans jugements préalables d’étouffer l’appel à l’indépendance des algériens. Cette grève historique a également mis en échec les plans de l’occupant visant à séparer le peuple de sa révolution, par tous les moyens notamment par la désinformation, et a permis de barrer la route aux partisans de l’«Algérie française» et d’opérer une rupture définitive entre le régime colonial et le peuple, toutes catégories confondues». «La grève des 8 jours a eu un impact national et international en ce sens qu’elle a permis de hisser la voix de la liberté de l’Algérie à l’ONU», a affirmé, à ce propos, le directeur des Moudjahiddines de la wilaya d’Oran soulignant au passage qu’une exposition d’archives et une documentation sur la glorieuse révolution était en vue ainsi que des hommages prévus en faveur de 4 moujahidine de la région de même qu’il est question de l’inauguration du nouveau siège du Bureau d’Oran de l’Union nationale des commerçants et des investisseurs».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...