Accueil » Point de Vue » Ghaza pleure mais reste debout

Ghaza pleure mais reste debout

Ghaza souffre, Ghaza pleure mais Ghaza reste debout et digne. L’armée sioniste, avec toute son armada de guerre, ses médias et ses soutiens occidentaux, reste impuissante à faire plier ce peuple palestinien brave et courageux comme l’a été le peuple algérien face au colonialisme français. Ces images, défilant tous les jours depuis un mois, d’enfants déchiquetés par les obus, de femmes écrasées par des tonnes de bétons font mal aux êtres humains encore humains et témoignent de la sauvagerie d’une armée sioniste insensible et d’un état assassin. Le monde entier s’est finalement réveillé de son long sommeil et a compris que le terroriste n’est pas Hamas mais Israël. Rien ne peut justifier une telle tuerie, une tuerie à grande échelle, une politique de liquidation du peuple palestinien. La guerre menée par l’armée sioniste est une guerre très sale condamnée par le monde entier et par tous les peuples de cette planète qui savent distinguer entre l’opprimé et l’oppresseur. Mais, nous, peuples arabes et musulmans, nous sommes tristes de voir tant de souffrance, tant d’injustice et tant de haine émanant pas seulement d’Israël mais de tous ces pays occidentaux qui continuent à soutenir avec force ce colonisateur sans foi ni loi, au moment où les dirigeants arabes continuent à serrer la main aux envoyés des Etats Unis, de l’Allemagne, de la France et de la Grande Bretagne. A peine s’ils arrivent à exprimer une condamnation, à peine s’ils réussissent à exiger un cessez-le-feu… A peine s’ils arrivent à se réunir pour sortir avec une décision commune. Plus de trente jours déjà que Ghaza est sous les feux de l’enfer et nous arabes, pauvres de nous, spectateurs et impuissants, restons coller à nos téléviseurs et souffrons en silence. N’est-il pas l’heure de crier haut et fort d’une seule voix arabe pour stopper cette machine de guerre et faire plier Israël pour plier définitivement la question palestinienne? Peut-être s’agit-il là d’un délire ou d’une utopie, pourtant, il n’est pas impossible d’agir et de bouger.

À propos Abdallah Bouhali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un paradoxe nommé Renault

L’usine Renault, malgré des déclarations ...

Des Verts et des pas mûrs !

Nous l’avons souligné à maintes ...

Tout part d’une intox !!!

Les légumes secs se sont ...

Nous sommes les moutons

Nous sommes les moutons, des ...

Couper Internet pour sécuriser le BAC ?!

Couper Internet pour une histoire ...