Accueil » Point de Vue » Ghaza : La diplomatie Algérienne mobilisée

Ghaza : La diplomatie Algérienne mobilisée

Le fait que les responsables de l’Union africaine aient refusé, la semaine écoulée, la réception d’une délégation représentant l’entité sioniste, c’est déjà un pas diplomatique d’une grande importance, surtout, à ne pas négliger… C’était l’œuvre d’un lobbying mené à bien par l’Algérie et quelques autres pays africains, fidèles à la cause palestinienne. Depuis la guerre génocidaire déclarée au peuple palestinien, voici plus de quatre mois, la diplomatie algérienne n’a épargné le moindre effort, afin de l’exploiter, à bon escient, au service de la cause palestinienne auprès des institutions internationales : ONU-UA-UE, entre autres. Parmi toutes les causes que l’Algérie s’était engagé de défendre, depuis qu’elle avait recouvré sa souveraineté, la cause palestinienne possède -disons- un «statut» particulier. Peu de gens savent que dès le déclenchement de la guerre de 1948, ayant abouti à la fondation de l’entité sioniste, il y avait beaucoup d’algériens qui se sont portés volontaires pour participer à défendre la terre palestinienne et la mosquée d’El Aqsa. En dépit du fait qu’ils se trouvaient colonisés et privés de liberté, la plupart d’entre eux se sont dirigés à pieds vers la Terre sainte. Paraît-il, un nombre d’entre seraient tombés en martyres au champ d’honneur. Le Saint patron de Tlemcen, Sidi Boumediene avait également participé (11eme siècle) dans les armées de Saladin à la reconquête de la ville sainte d’el Qods. Je voudrais par ce p’tit rappel, dire que la relation des Algériens avec cette contrée ne date pas d’hier. Il ne s’agit pas d’une simple prise de position ou un engagement solennel pour une cause juste. L’association algérienne d’aide et de secours « el baraka » est toujours sur le front à Gaza en prodiguant dans les limites des possibilités ses aides au peuple Ghazaoui. Au Conseil de sécurité de l’ONU, à l’Union européenne, en passant par l’Union africaine et en bravant toutes les pierres d’achoppement dressées par l’entité sioniste, le sionisme international, leurs alliés et leurs féodaux, l’Algérie continue à faire l’impossible pour cette cause. A chaque occasion, les Palestiniens interrogés sur le rôle de l’Algérie dans le soutien de leur cause, ils n’épargnent aucune expression pour louer avec tout le dévouement possible, l’apport de l’Algérie et son soutien indéfectible et inconditionnel pour la cause de la Terre sainte. Ce qui touche le plus les Algériens dans cette affaire, c’est qu’ils savent que la tragédie palestinienne était et reste toujours le produit d’un complot mondial dont les pays occidentaux dits civilisés, des droits de l’homme, sont les principaux «actionnaires» dans cette entreprise criminelle et maléfique.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...