Accueil » ACTUALITE » Garde communale. Des agents manifestent devant le siège de la wilaya à Relizane

Garde communale. Des agents manifestent devant le siège de la wilaya à Relizane

Un grand nombre de gardes municipaux s’est rassemblé devant le siège de la wilaya, hier matin, en guise de protestation, appelant ainsi l’administration à revenir sur ses décisions et à prendre en considération leurs revendications. Selon le coordinateur de wilaya, leurs revendications se résument surtout dans la section des services sociaux, s’il confirme que l’administration lui a proposé huit Omra à la Sainte bekaa sur un tirage au sort sur plus de 5 000 agents de garde communale et leurs familles, des veuves de martyrs, retraitées et en service, à condition que chacune paye 50% des frais de la Omra, et après réclamations, le nombre a été porté à 15 personnes qui bénéficient du coût de la Omra, avec la suppression de la condition de payer 50 % par la partie concernée. Ces propositions ont été rejetées par la coordination de wilaya de la garde communale dans son ensemble et en détail, exigeant des places pour la Omra, de sorte que le processus inclut également tous les groupes et leurs familles, y compris les veuves de mort naturelle, et l’abolition de l’obligation de payer par l’aide pour une part de 50%. La Coordination municipale de wilaya a également réclamé une prise en charge et des reconnaissances à la hauteur des agents et leur famille, comme ils l’ont dit, et une bonne prise en charge des patients, y compris des fauteuils roulants pour les handicapés et des privilèges pour les fils de la Garde communale en particulier pendant les vacances, les voyages et l’été. Le Comité de coordination a également exigé la nécessité d’activer les demandes de reconnaissance officielle, qui garantissent aux employés de la garde municipale leurs pleins droits, y compris la réintégration de ceux qui sont arbitrairement exclus, soulignant que la wilaya de Médéa a réintégré en 2019 de nombreux agents dans un processus encadré par le wali de la wilaya. La wilaya de Relizane compte 15 agents que l’administration refuse de réintégrer. Selon le coordinateur de wilaya, aucune des autorités n’a voulu les recevoir, y compris le délégué à la sécurité qui, selon le coordinateur, leur a assuré que leurs protestations n’étaient rien pour lui et le coordinateur de wilaya a souligné l’escalade de la protestation en cas de rejet de leurs revendications par l’administration.

À propos N. Aymen

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Arrestation d’une personne et saisie d’une arme blanche prohibée

Les éléments de la 8ème ...

Relizane. Démantèlement d’un réseau pour vol avec menaces

Dans le cadre de la ...

Relizane Raccordement de 3 251 foyers au réseau électrique et 11010 familles au gaz de ville

Dans le cadre de l’achèvement ...

Relizane.76 dossiers au rôle du Tribunal criminel de l’année 2024

Les audiences concernant 76 dossiers ...

Relizane. Gulf Bank Algérie partage sa joie avec les cancéreux

Fidèle à ses valeurs et ...