Accueil » ÉCONOMIE » Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après s’être félicité de cet événement, a salué, en clôture de ce Forum, cette forte synergie entre Politique, Diplomatie et Économie -Finances qui a contribué au développement de la relation bilatérale en les deux pays. Il parie sur ce qu’il a qualifié de « Boule de neige » qui se forme doucement, dit-il, entre nos deux pays. L’amélioration du climat des affaires entre les deux pays a été au centre des recommandations de ce Forum. Incontestablement, l’annonce faite par le Président Tebboune quant au volume de livraison de gaz de 04 milliards USD , a polarisé les avis des deux côtés algérien et italien qui étaient dans la stupéfaction, lors de cette seconde journée des travaux du Forum algéro-italien, après son ouverture officielle par le Premier ministre algérien, avant-hier, au CIC. La société algérienne Sonatrach et l’italienne ENI, Occidental Petroleum et Total ont signé à un accord à 04 milliards de dollars, hier, soit un accord gourmand qui ouvrira une nouvelle ère de coopération entre les deux pays. Ce Forum d’hommes d’affaires italien s’est poursuivi, hier, au CIC à Alger par l’organisation de tables rondes et de séances de Notworking entre les opérateurs des deux pays. Rappelant que ce forum s’est tenu en présence des deux Premiers ministres algérien Aymen Benabderrahman et son staff gouvernemental et son homologue italien Mario Dragui, accompagné d’une importante délégation officielle de businessmen et d’hommes d’affaires italien qui investissent dans le gaz, l’électricité, l’énergie renouvelable, les médicaments, la mécanique, l’automobile, les TIC et le tourisme. La transition énergétique et les énergies renouvelables, un thème phare qui s’est taillé la part du lion, au cours des tables rondes de cette seconde journée des travaux du Forum des hommes d’affaires algéro-italiens au CIC, à l’occasion de la visite du Premier ministre italien en Algérie. Les hommes d’affaires italiens et investisseurs ont abordé le projet Hydrogène vert qui est un projet d’investissement italien en Algérie. Un représentant du groupe EN-IT italien a, quant à lui, abordé le projet lors de cette table ronde dirigée par le modérateur, l’ex-ministre du Commerce, Sid Ahmed Tibaoui, PDG de World Trade Center Algérie. Ce projet italien qui est l’Hydrogène, est un investissement direct étranger (IDE) qui contribuera à diversifier les exportations en Algérie et lui permettra d’importantes entrées de devises. D’autres tables rondes ont abordé des différents secteurs d’investissement. Il s’agit de l’industrie agroalimentaire, la pêche et l’aquaculture, les machines agricoles, l’équipement et l’industrie pharmaceutique, et enfin, la 4ème table ronde a été celle relative aux infrastructures : physique, travaux publics, bâtiment, hydraulique et les TIC, avant la lecture des recommandations et la clôture de ce Forum algéro-italien. A la fin des travaux, les modérateurs algériens et italiens ont lu, devant les présents, les recommandations des 04 tables rondes. La valeur des échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Italie plafonne les 4,3 milliards de dollars durant le premier semestre de 2022. La déclaration du Premier ministre Aymen Benabderrahman est intervenue à l’ouverture du Forum économique algéro-italien, en présence du Premier ministre italien, Mario Draghi, en marge du 4e Sommet intergouvernemental algéro-italien qui s’est tenu pour deux journées consécutives au CIC à Alger. Pour lui, l’Algérie est le premier partenaire commercial de l’Italie pour les régions d’Afrique et du Moyen-Orient. Le volume des échanges commerciaux entre les deux pays est estimé à 8,5 milliards de dollars en 2021, « un montant appelé à augmenter cette année », selon le Premier ministre algérien. L’Italie occupe la 19e place en termes de projets d’investissement avec 29 projets d’une valeur de 7,46 milliards de dinars dans plusieurs domaines, comme l’industrie métallurgique, les matériaux de construction et le plastique. La nouvelle loi sur l’investissement, l’abrogation de la loi 49/51 et l’assainissement du climat des affaires ont conforté les Italiens pour investir en Algérie, a rétorqué le président du Conseil des ministres italien, Mario Draghi.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...

Parlement. Clôture de la session des deux Chambres ce 14 juillet

Voilà une session qui s’achève ...