Accueil » ACTUALITE » Forte hausse des demandes de divorce par les femmes. Le phénomène du «Khol’â» en vogue!

Forte hausse des demandes de divorce par les femmes. Le phénomène du «Khol’â» en vogue!

C’est l’envolée du nombre de cas de divorce demandé par les femmes, en Algérie, ces dernières années. C’est un sujet pertinent qui revient chaque année, mettant à la lumière les mutations et les dislocations des tissus sociaux. Selon d’anciens chiffres, il a été recensé pas moins de 70.000 cas de divorce annuellement en Algérie, soit une moyenne d’un divorce toutes les 08 minutes, selon des analystes. Cette fois, le ministère de la Justice aborde ce dossier avec une manière objective et visionnaire. Les fortes demandes de divorce, initiées par les femmes dans une société conservatrice, ont atteint une proportion inquiétante. Les chiffres font peur et donnent la chair de poule. La tendance haussière reflète alors la trajectoire asymptotique, empruntée par le phénomène en Algérie, dès lors qu’il s’agisse, pour les spécialistes et les juristes, de questions liées au Code de la famille et les mariages «d’une tendance qui risque de monter davantage dans les années à venir, à cause principalement de certaines mutations socioéconomiques de la société algérienne mais aussi à cause de la vulnérabilité et de la fragilité croissante des rapports des nouveaux couples qui s’empressent de se séparer». Le mariage, ce lien sacré, est souvent devenu otage d’une partie de la société qui s’en sert à titre juteux. Il a commencé à perdre sa verve et sa vocation initiale sacrée qui repose essentiellement sur une union conjuguée de bon et de mauvais pour le meilleur et pour le pire. Malheureusement, il s’agit d’une union qui, bien souvent, n’accepte que le meilleur. En d’autres termes, il n’y a pas de pire à surmonter. Cette question fondamentale sur l’équilibre familial dans la durée d’un couple qui permet d’éviter les déchirures et les déperditions des enfants, suite aux divorces, nourrit les débats. C’est à se poser la question de savoir pourquoi vendre du rêve à deux personnes décidées de se réunir pour une belle aventure qui est «La vie», et qui souvent, paradoxalement, prend une autre tournure. La plupart des femmes ont recours au divorce plus connu par Kho’lâ demandé par l’épouse sans accord de l’époux ni motifs apparents avec le versement d’une somme d’argent à titre de dédommagement ou d’indemnisation. C’est, peut-être, ce qui semble avoir facilité selon des spécialistes, le recours des femmes à entamer une telle procédure quand, bien même, ce recours paraît parfois justifié pour éviter certaines complications d’ordre procédurales. Étant jeune, on est longtemps imprégné par des histoires à l’eau de rose. D’ailleurs, à force d’écouter la fameuse phrase: «Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants», on finit par y croire. Cependant, on est très vite rattrapé par la réalité. Il faut dire que certains obstacles font que ce lien fort se brise, cédant place dans plusieurs cas, au divorce. C’est, en fait, ce que l’on constate d’après les informations relayées par Ennahar, le quotidien généraliste arabophone. Les statistiques relatives au taux de divorce en Algérie sont inquiétantes. On indique des taux variables de cas de divorce, en comparaison aux taux de divorces consensuels. Le ministre de la Justice, Abderrachid Tabi, s’est prononcé au sujet du divorce et sur la possibilité de revoir les lois de divorce prochainement. Tout en affirmant que le demandeur, homme ou femme, importe peu, étant donné que la situation mènera à un même résultat : «Le divorce». Dans le même contexte, le haut fonctionnaire a fait appel à des spécialistes pour étudier les raisons derrière ce phénomène généralisé. Rappelons qu’à une époque donnée, les cas de divorce étaient associés aux mariages modernes. Dans ce sillage, il a appelé à la nécessité d’activer le rôle éducatif que peuvent jouer les Associations.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le PDG annonce une réorganisation totale du transporteur aérien algérien. Air Algérie: Un nouveau plan de vol

Air Algérie voit grand. La ...

Préparatifs du 11 décembre 1960. La wilaya Oran programme une distribution de logements

Dans le cadre des festivités ...

Tebboune exige des enquêtes suite à la détérioration du transport maritime. L’heure des comptes est venue!

Que se passe-t-il au secteur ...

Viandes blanches. Les prix bientôt plafonnés

L’Etat frappe d’une « main de ...

Le FLN dépêche son envoyé spécial, le membre du BP, Ferhat Aghrib. Plus de 30 délégués de Congrès désignés pour l’heure

Le parti du Front de ...