Accueil » ORAN » Forte demande sur les bus au niveau du pôle urbain Ahmed Zabana. Les bus de la ligne «Z» ne suffisent pas

Forte demande sur les bus au niveau du pôle urbain Ahmed Zabana. Les bus de la ligne «Z» ne suffisent pas

Alors que l’entreprise de Transport d’Oran se targue d’avoir mis en place plusieurs bus qui auront pour mission de servir plusieurs dessertes notamment celles qui mènent à la corniche oranaise, et ce dans le cadre de bien servir les usagers durant la saison estivale, il n’en demeure pas moins que les résidents du pôle urbain Ahmed Zabana restent mal servis. En effet, le seul bus de l’ETO qui mène à ce nouveau pôle n’est autre que la ligne dénommée «Z» tandis que le nombre de bus n’obéit pas à la demande, réclament les résidents qui attendent dans les arrêts l’arrivée tant attendue d’un bus qui leur permet de se diriger vers le centre-ville. En effet, malgré l’effort consentit par l’ETO qui a augmenté le nombre de bus, les attentes interminables, les bus parfois arrivent presque plein, font monter le courroux des usagers du réseau «Z». Les résidents pointent du doigt de nombreux dysfonctionnements et préfèrent se reporter sur d’autres moyens de transport. Malgré ses propres dysfonctionnements récurrents, cette desserte devient alors le moyen de transport privilégié des usagers qui utilisaient jusque-là le bus pour se rendre à plusieurs endroits que les bus dénommés «D» et «56» ne peuvent pas atteindre. « Quand on a un rendez-vous précis, en général, c’est le taxi », explique un résident de la cité. Et d’enchaîner : «Je pense que c’est un peu abusé le temps d’attente pour le bus «Z», et ça m’oblige à prendre le D et d’autre bus, ensuite». Or, face à la demande croissante, cette ligne devrait être renforcée par d’autres bus lesquels permettront une meilleure prise en charge des citoyens. Il est utile de rappeler que l’ETO a renforcé ses dessertes par 50 autres bus qui sont répertoriés sur les lignes qui mènent ou serviront à l’intérieur des agglomérations à l’image d’Oued Tlélat et Arzew tandis que la corniche oranaise a eu son lot de bus pour mener les estivants jusqu’à la plage des Andalouses.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que le marché communal demeure inoccupé. Les vendeurs à la charrette préfèrent les rues

En dépit de l’ouverture du ...

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...