Accueil » RÉGIONS » Formation. Mostaganem prend part à la formation des chargés de communication

Formation. Mostaganem prend part à la formation des chargés de communication

Une session de formation d’une semaine sur les techniques de communication, au profit des chargés de communication de 17 wilayas de l’Ouest et du Sud-Ouest du pays, s’est tenue à Oran, précisément au Centre National de Formation des Fonctionnaires des collectivités locales, appartenant au MICLAT. Un programme de formation qui s’inscrit dans le cadre de la volonté du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, de vouloir impulser l’information et la communication des structures administratives notamment celles des cellules de communication des walis. Développer les méthodologies et les moderniser, plus particulièrement, les formations spécialisées, en tenant compte des missions multiples et de plus en plus complexes qui leur sont dévolues. Ce stage avait aussi pour objectif de former des formateurs qui seraient aptes à former les dirigeants des communes dans la communication. Les pouvoirs publics veulent mettre une passerelle communicative entre les élus et les administrés de la commune. En leur qualité de source d’information de l’action publique, les chargés de communication des 17 wilayas se sont rencontrés afin d’échanger leurs expériences. Une semaine qui a permis à ces sujets de porter des réflexions sur l’étendue de la mission d’informer. Cette rencontre qui s’avère d’une importance capitale et qui a regroupé dix sept wilayas, s’inscrit probablement dans la mise en œuvre d’un plan d’action du gouvernement visant à promouvoir la communication publique. Cette formation est dispensée aux responsables des cellules de communication de part la sensibilité du poste. Une cellule de communication d’une structure publique a des missions qui consistent à faire valoir l’information du responsable, de manière à dissiper toutes nuances préjudiciables. Pour cela, la formation s’est focalisée sur la performance des compétences venues à ce séminaire formatif. La compétence reste un atout incontournable qui permet de manier adéquatement l’information. Ces derniers temps, sur les médias et sur les réseaux sociaux, l’information s’est nourrie d’un terreau fertile à la propagation de fausses informations, d’intox et de diffamations. Face à une telle situation, la formation pour la performance exigerait d’être à l’écoute du web pour être à jour sur tout ce qui se dit et orienter la communication de sorte à répondre aux interrogations et aux préoccupations de la communauté. Des stages pareils conduiraient très certainement à réguler l’information et la communication qui sont des axes principaux pour le développement social d’une communauté.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Economie à Mostaganem. Des membres du CREA en soutien à l’investissement

Dans un communiqué émanant de ...

Mostaganem. L’ENIV se singularise par des partenariats stratégiques

La nouvelle Algérie amorce ses ...

Sans domicile fixe à Mostaganem. Les raisons de la déchéance

A l’instar des autres wilayas, ...

Campagne contre la cybercriminalité à Mostaganem. Sensibiliser pour mieux se protéger

Dans le cadre de la ...

Mostaganem. La feuille de route du wali dévoilée

A l’occasion de la célébration ...