Accueil » ÉCONOMIE » Formation ferroviaire. 425 millions de DA pour la mise en place d’un institut spécialisé

Formation ferroviaire. 425 millions de DA pour la mise en place d’un institut spécialisé

L’institut national spécialisé dans la filière ferroviaire sera doté de tous les « équipements nécessaires susceptibles de permettre l’entame de la formation dans la spécialité ferroviaire dès son ouverture », parallèlement à la signature d’une convention de partenariat et de coopération avec la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). Une nouvelle spécialité, apte, celle des Banques viendra grossir les rangs des spécialités traditionnelles du secteur de la formation professionnelle. Lors de cette nouvelle rentrée, d’autres spécialités seront introduites, notamment en matière d’industries agroalimentaires et des nouvelles professions dans les domaines de l’environnement, de la pêche et des énergies renouvelables. A l’heure de la technologie et de la numérisation, ce secteur est appelé à plus d’ouverture par la mise en place de nouvelles options et partant, de nouvelles disciplines pour sortir du carcan traditionnel dont lequel a été confiné la Formation professionnelle depuis des lustres. Cette nouvelle spécialité concerne le secteur de la voie ferrée. Cette formation, dans le domaine ferroviaire, sera dispensée au niveau d’un institut national spécialisé, en réalisation dans le cadre d’une vision prospective du secteur. Une enveloppe de 425 millions de DA, a été mobilisée pour la réalisation de ce nouvel établissement, à laquelle s’ajoute une dotation supplémentaire de 40 millions de DA, dans le cadre de la réévaluation de son coût, dont 34 millions de DA destinés à son équipement et 6 millions de DA pour l’achèvement de sa réalisation. Or, l’intégration de la formation ferroviaire au niveau de l’institut national spécialisé, prévue à l’ouverture en mars prochain au pôle urbain de « Berbih », du chef-lieu de wilaya de Djelfa, est intervenue suite à l’étude du besoin économique de la wilaya où quatre projets de voies ferrées sont en cours de réalisation et seront réceptionnés dans quelques mois. Le lancement de cette spécialité répond au souci d' »accompagner les grandes installations de la voie ferrée et leurs besoins futurs en main d’œuvre qualifiée de différents niveaux (techniciens et techniciens supérieurs) » selon les propos de la ministre du secteur. Toutefois, les secteurs qui seront concernés par les conventions de partenariat sont l’Environnement, l’Industrie, ainsi que d’autres départements ministériels en lien avec le développement économique entre autres le commerce. Signalons, que deux projets de décrets exécutifs seront soumis bientôt devant les deux chambres parlementaires. Pour diversifier son offre et sortir du schéma traditionnel, il sera procédé à la disponibilité d’un module, Entrepreneuriat et Management, dans tous les cursus de la formation professionnelle. Cette nouveauté sera introduite à la faveur de la nouvelle rentrée de la formation professionnelle 2002 – 2021. Pour parer aux entraves qui paralysent le bon fonctionnement du secteur de la Formation professionnelle à l’ère de la technologie et du numérique, et dans le but d’uniformiser leurs contenus et d’assurer le principe d’égalité des chances entre les candidats, il sera impératif de créer un organe. Celui-ci aura comme mission majeure l’organisation et le suivi du déroulement des examens et concours. A ce titre, le secteur sera doté, incessamment, à la faveur de ce projet de décret exécutif, portant création du centre national des examens et concours de la formation et de l’enseignement professionnels et fixant ses missions, son organisation et son fonctionnement qui sera bientôt concrétisé par le ministère de la Formation professionnelle. Ce projet de Décret exécutif se fixe comme objectif la diversification des spécialités du secteur. Il s’inscrit dans le sillage du développement qu’a connu le secteur sur le plan de l’élargissement du réseau d’établissements de formation, la diversification des branches et des spécialités enseignées. Signalons que de nouvelles branches telles les spécialités dans le secteur bancaire sont disponibles depuis 03 ans pour la formation des Banquiers. Lors de cette nouvelle rentrée, d’autres spécialités seront introduites, notamment en matière d’industries agroalimentaires et des nouvelles professions dans les domaines de l’environnement, de la pêche et des énergies renouvelables.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après ...

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...