Accueil » ORAN » Flux importants de visiteurs sur le parc d’attraction. Les mesures de prévention oubliées

Flux importants de visiteurs sur le parc d’attraction. Les mesures de prévention oubliées

Le parc d’attraction d’El Hamri ouvre ses portes à ses invités, comme beaucoup de parcs en Algérie, mais la différence est le flux de citoyens qui n’ont pas raté l’occasion de l’Aïd pour fêter comme il se doit cette fête religieuse. Qui irait passer des heures dans des files d’attente pour les beaux yeux d’une souris aux grandes oreilles, d’un canard qui porte des marinières et de quelques jeux? C’est pourtant ce qui fait du parc d’attraction d’Oran, le lieu touristique le plus visité de la wilaya. C’est aussi l’un des grands parcs d’attraction de la région, à être ouvert à l’occasion de l’Aïd. A vrai dire, Oran sort du lot par la diversité de son offre. Spectacles vivants surdimensionnés, effets visuels et sensations fortes au parc d’attraction. Il faut dire que le coup d’arrêt brutal provoqué par la pandémie a fauché l’infrastructure au pire moment, alors qu’il était censé redémarrer. «Il y a longtemps que nous n’avions pas eu un Aïd aussi clément!», dira une visiteuse qui était accompagnée par ses enfants. A vrai dire, des centaines de visiteurs ont repris les vieilles habitudes alors qu’aux heures de fermeture, les visiteurs étaient toujours sur place. Le parc qui était ouvert presque toute l’année, qui avait perdu de sa prestance avec la pandémie qui s’est propagée avec une cadence infernale, a finalement retrouvé ses clients qui donnent une image radieuse de cette infrastructure. Cet espace régional lancé il y a des années, est fréquenté par un nombre important de visiteurs tous les ans. Comme les autres, il draine une clientèle de proximité, située à moins d’une heure et demie de transport. Pour la fidéliser, les responsables jouent sur la nouveauté et sortent le portefeuille. Enfin, pendant cette «drôle de guerre» sans la moindre recette à se mettre sous la dent, les mesures mises en œuvre par l’Etat permettent d’absorber une partie des coûts fixes. Reste que le respect des mesures de prévention n’est pas observé, c’est-à-dire que les visiteurs viennent pour se divertir avec un risque imminent de contracter le virus.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pôle urbain Ahmed Zabana. Ni établissement sanitaire ni pharmacie!

Le nouveau pôle urbain Ahmed ...

AADL Ahmed Zabana. La cité perd son calme à cause des rixes

Les rixes entre bandes rivales, ...

La coupe du monde du Qatar booste les ventes des téléviseurs. Les années d’or reviennent pour les vendeurs à El Hassi

La Coupe du monde de ...

Es-Sénia ou Ain Beida pour pratiquer du sport. Manque d’infrastructures sportives à la cité AADL «Ahmed Zabana»

Le pôle urbain «Ahmed Zabana», ...

Son prix n’est toujours pas stable. La pomme de terre s’envole de nouveau

Au cours des derniers mois, ...