Accueil » ORAN » Fléaux sociaux à Ain Turck. «Ouf» de soulagement de la population

Fléaux sociaux à Ain Turck. «Ouf» de soulagement de la population

Seules ou en petits groupes, hiver comme été, elles arpentent les rues de la ville à la recherche de clients. Leur métier, la prostitution, leur lieu de travail, le trottoir. Avec ironie ou fatalisme on se plait à dire que la prostitution et le plus vieux métier du monde. Mais derrière cette image se cachent des femmes et des jeunes filles qui, par détresse ou par nécessité, sont confinées dans un monde clandestin où les sarcasmes et la répression sont sans doute les moindres maux. Le code pénal algérien proscrit la prostitution au même titre que le racolage, le proxénétisme ou encore la vie commune avec une prostituée. L’Algérie, pays musulman, se montre très sévère à tel point qu’elle s’autorise le droit de poursuivre des personnes ayant contrevenu à certaines dispositions pénales réprimant des faits graves (prostitution forcée, prostitution incestueuse ou prostitution par abus de fonction). La ville balnéaire d’Aïn-Turck est en passe de se débarrasser des noyaux durs de la petite et grande délinquance, du trafic en tous genres et du grand banditisme qui écument les quartiers chauds. C’est du moins ce qui ressort des témoignages de la population. La sûreté de daïra d’Ain -Turck veut être durs avec le crime en réprimant toutes les infractions sur la voie publique. Les circonstances atténuantes et les « excuses » sociales ne sont plus de mises. Restaurer l’image de la ville balnéaire devient la priorité du premier responsable de la police. Ses premières cibles, les haraga et les prostituées qui ont fait de cette commune une localité de tous les maux et fléaux. Ain-Turck est célèbre pour son tourisme, sa culture et sa beauté. Habitants de la région, touristes algériens ou émigrés en vacances au pays, y viennent en nombre admirer ses collines plongeant dans la mer d’un bleu profond et les criques protectrices aux plages accueillantes.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...

Dégradation, acte de vandalisme et insalubrité. Problématique de la gestion des cimetières

Triste sort pour nos morts ...

Environnement. «Insalubrité: lourdes conséquences sur l’activité et la vie humaine»

Le médecin généraliste, M.Serrour, évoque ...